D 6015 – image manquante – présentation

Barentin est un lieu de passage ; pour les élèves qui viennent étudier au lycée comme pour les clients de la zone commerciale, pour les utilisateurs du viaduc ou de la D6015 qui traverse la ville. Ce sont ces lieux de transition, ces non-lieux que nous avons cherché à saisir par la photographie, le long de l’Austreberthe, à la gare ou près du centre commercial.

***

Deux images, c’est déjà une histoire. Que peut-il se passer entre deux instantanés ? Quels liens peut-on tirer, quel vide peut-on remplir par l’écriture ?

Entre deux images données, chacun va imaginer puis décrire l’image manquante. Un événement, un souvenir qui revient en mémoire, un morceau de décor, un personnage invisible. Un lien, une transition ou le cœur d’un récit. Pour faire exister cette image fantôme, on aborde la description, l’observation, le vocabulaire de la photographie, on explore le hors-champ. L’image remonte à la mémoire ou s’installe dans l’imaginaire comme dans un produit révélateur : c’est son apparition qui va inscrire les photographies existantes dans une narration.

Ce contenu a été publié dans Voyages en ville 2012-2013. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.