D 6015 – image manquante

F1010016

Sur l’image manquante, il y a un garçon, un petit garçon qui s’amuse entre les voitures garées et les caddies sans aucune crainte, avec toute l’innocence des enfants. En le regardant s’amuser, des souvenirs remontent en moi. Je me souviens de mes bêtises, de mes pleurs, de mes crises de nerfs, de mes joies, et puis un souvenir plus précis : c’est le souvenir d’une forêt, grande, aujourd’hui rasée et remplacée par des maisons, mais plus précisément d’un arbre où l’on grimpe. C’est notre «maison», les adultes ne connaissent pas cet endroit. Seuls les enfants ont le droit de monter dedans et aucune loi n’existe ici. Plus haut, un terrain de cross où l’on vient avec nos vélos pour faire des courses et même des chutes. Les plus courageux vont jusqu’à la «descente de la mort».

Quand nous sortons du centre commercial, le petit garçon est encore là. Il s’approche de moi et me demande de le prendre en photo. J’accepte. Plus tard, en voiture, tandis que ma mère conduit, je sors l’appareil de mon sac et me rends compte que l’enfant n’est pas sur la photo. Je n’ai jamais su qui il était, c’est comme s’il n’avait jamais existé.

P. V.

F1010018

Ce contenu a été publié dans Voyages en ville 2012-2013. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.