C’est la fin.

J’ai froid. Tous mes membres sont figés, aucun ne m’obéit. Et dire qu’il y a quelques heures, j’étais la femme la plus heureuse du monde… Mais maintenant, me voilà aveugle. Mes yeux baignent dans leur propre sang, je sens mon cœur battre dans ces orbites désormais vides. Je ne sais pas quel est cet objet qui a percuté la vitre de la voiture, mais ses éclats m’ont ôté la vue… Je ne sais pas où j’ai mené la voiture, mais mon corps en a été éjecté, et quelque chose m’est tombé dessus… J’étouffe, est-ce de la terre ? Du sable ? Mes poumons se remplissent de cette chose… Les sensations sont bien plus fortes, est-ce à cause de ma cécité ? Bien que mes yeux ne voient plus, je jurerais voir de la lumière, juste au-dessus de moi … Peut-être vient-on me sauver ? Quelqu’un aurait entendu la voiture et se serait précipité vers l’éboulement ? Je dois remonter. Mes muscles se contractent, se rétractent, je me déplace lentement vers cette lumière… Je dois m’arrêter. Ils sont là. Pour moi. Tout ceux partis trop tôt sont ici, je les ai rejoints.

Ce contenu a été publié dans c'est la fin. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.