Portrait métamorphose

Un jour comme un autre, ou plutôt une nuit, alors que vous sortirez d’une fête quelque peu alcoolisée, la tête vous tournera et vous déciderez finalement de ne plus bouger durant un moment ; grave erreur … Vos pieds ne décolleront plus du sol, se joignant l’un à l’autre sans que vous puissiez réagir. Vos bras deviendront aussi raides que vos jambes, vous serez droit comme un piquet sans la moindre possibilité de bouger.

Et voilà que vous voyez le sol s’éloigner de vous, vous jambes s’allongent et votre corps s’affine, vos cheveux forment une boule autour de votre tête, éclairant la rue à la manière du soleil et éblouissant les passants. Vos pieds s’enfoncent légèrement dans le bitume, vous ne réagissez plus, ne pensez plus, vous êtes un banal lampadaire d’une rue banale.

Ce contenu a été publié dans Journée des arts, tout va changer. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.