Lettre d’amour.

Mon cher et tendre petit baleineau,

sache que  je t’aime fort, aussi fort qu’un lapin aime les carottes ; en parlant de lapin, ta petite moustache sur le côté d’homme viril me plaît affreusement…

Ton nez aussi long qu’un concorde,  la gouttelette de mucus qui y pend ne sont pas vraiment distingués, mais c’est comme ça que je t’aime.

Ta petite bouche tellement…me fait penser à un trou noir.

Ton sourcil plus gros et plus épais que l’autre, tes petits boutons bien rouges, je te jure c’est un chef d’œuvre, j’aime tellement ça, je t’aime tellement en fait…

Je t’accepte vraiment avec tous tes défauts comme avec tes PETITES qualités.

Et tes cheveux d’une couleur brillante, et d’un toucher collant… le fait que tu décides de te savonner une fois la semaine pour sauver la planète en économisant l’eau n’est pas vraiment la décision la plus… raffinée, mais c’est grâce à tout cela que je t’aime, c’est ta présence qui me complète, mon amour, ma vie, un vrai bonheur, bien sûr que je t’aime.

A propos Claudette (Lâ Dàân$3ùüsë²Cl0cl0wSlmntÄskiîpârâït Krkrkrw)

ça vous regarde?
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.