Zéphyr et Flore

Le visage endormi de la belle Flore repose sur une couverture de fleurs. Son visage rayonne sous le soleil qui baigne les îles fortunées. Zéphyr, passant par là, ne peut détacher son regard de cette beauté. Sa peau pâle contraste avec la fine couche de vêtements qui ne cache que peu de choses. Le chant de cette déesse est bien trop fort pour que le jeune homme puisse y résister et c’est de ses petites ailes qu’il s’approche de la jeune endormie. La poitrine de la jeune femme se soulève avec régularité, signe qu’elle dort paisiblement. Le pas agile de l’homme se pose sur l’herbe verte, emmenant le vent avec lui. Le drap bleu enroulé autour de sa taille vole derrière lui. Le sommeil de Flore se voit perturbé par le vent et elle commence à s’agiter. Zéphyr, en voyant sa belle se réveiller, s’approche encore, son regard l’envoûtant. Ses cheveux roux tombent sur le côté, attachés à l’aide de fleurs. Le drap rouge et blanc de la femme descend encore un peu, na cachant plus que sa féminité et ses longues jambes. Ne pouvant résister plus longtemps Zéphyr pose ses lèvres sur la joue de Flore, blanche, délicate. Le toucher de Zéphyr n’est que douceur et tendresse, presque inexistant, comme une brise de vent, et pourtant Flore n’a jamais ressenti pareille émotion sous une si belle caresse. Sous ce simple geste les éléments naturels se déchaînent. Le vent tourbillonne autour d’eux, arrachant les fleurs qui repoussent instantanément.

A propos Bonbon&Cie

En seconde 4 dans le lycée Thomas Corneille. Pas forcément douée en écriture mais ne veut pas finir écrivain. J'écris pour le plaisir, je ne suis pas forcément méchante alors il ne faut pas avoir peur de s'approcher de moi =D
Ce contenu a été publié dans les invisibles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.