Une place ou non au paradis ?

Fichier:Landon-IcarusandDaedalus.jpg

Charles-Paul Landon. Dédale et Icare.

Le peintre a peint une toile sur laquelle il représente Dédale et Icare, un mythe. Ce mythe se passe en Crète. Dédale était un architecte qui construisit le Labyrinthe pour le Minotaure, le Minotaure étant le fruit de l’amour entre la femme du roi et un taureau blanc. Après avoir construit ce labyrinthe, pour lequel il n’existe qu’une entrée, il aida un homme à s’en échapper. Le roi finit par l’apprendre et décida d’enfermer Dédale ainsi que son fils, Icare, à l’intérieur de celui-ci. Dédale fabriqua deux paires d’ailes, qu’il fixa avec de la cire à ses épaules et à celles de son fils. Avant de prendre son envol, Dédale recommanda à Icare de ne pas s’élever trop haut sur la mer, car, en approchant de trop près le soleil, la cire pourrait fondre et les ailes se détacheraient. Tous deux s’élevèrent donc, légèrement et sans effort, et quittèrent la Crète ; le ravissement de ce nouveau et merveilleux pouvoir grisa l’adolescent. Il monta de plus en plus haut, refusant d’entendre les appels angoissés de son père. Et ses ailes se détachèrent. Il tomba dans la mer et se noya.

Pour moi, il s’agit de deux anges, l’un poussant l’autre du Paradis. Comme s’il ne voulait pas de lui ici, pas maintenant. Il n’avait pas dû faire tout ce qu’il aurait dû. Il n’avait pas fini son destin. Alors l’autre le renvoya finir sa vie. Cet ange, homme qui se trouve alors de nouveau  sur Terre, doit avoir un but, un devoir. Se faire pardonner de ses fautes, vivre cette histoire d’amour qu’il s’était refusé à vivre, accomplir ses promesses… On ne sait pas exactement, mais en tout cas, sa place au Paradis, il devait la mériter et il ne la méritait pas encore.

On rêve du paradis alors que la vie n’est pas non plus l’enfer. Arrêtons de regarder les autres et de les envier, soyons heureux de ce que nous possédons, de ce que la vie nous offre à nous. Je pense que si on ne profite pas un minimum de la vie, qu’on reste à se morfondre, on ne mérite pas sa place au repos éternel.

Ce contenu a été publié dans les invisibles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.