Le mascara de l’infirmière

C’était un enfant de 8 ans qui s’appelait Maxime. Il alla à l’infirmerie pour un mal de gorge, l’infirmière l’auscultait et elle lui trouva des ganglions gonflés et gorgés d’eau. L’école se trouvait juste au bord de la Seine dans un certain village qui s’appelait Villequier. Le mascara de l’infirmière était liquide, comme l’eau de la Seine, il était gluant, comme les poissons de la Seine et à  l’autre œil il était rigide comme la coque des bateaux. Soudain il y  eut une grosse vague sur la Seine, cette vague immense que l’on appela le mascaret. Peut être que ces deux mots venaient ainsi de la même famille? C’est une question que l’on se pose encore !

Ce contenu a été publié dans le mascara de l'infirmière. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.