Chris. M

Dès petite, l’envie d’aider les autres m’a toujours séduite, je ne souhaite pas être la meilleure, ni la plus belle, ni la plus marrante, je veux juste être celle qui a le droit d’aimer comme tout le monde.

Mon rêve était de devenir un ange, un ange pouvant régler les problèmes de tous ceux que j’aime. Seul le bonheur de ces rayons de soleil précieux en mon cœur m’importe, il me donne la joie et mon sourire de chaque jour et pourtant… Mon bonheur n’est pas complet puisque mon cœur aime sans attendre la réciproque.

Je souffre d’aimer alors que cela devrait être la plus belle chose au monde, l’amour.

Cependant mon rêve ne changera pas.

Un jour alors que je ne me sentais pas bien, j’étais venue en cours malgré tout. Je sentis que quelque chose n’allait pas et au milieu de tous ces élèves, je suis partie au fond de moi, laissant le noir devant mes yeux, perdant le contrôle sur mon corps. Oubliant tout, qui j’étais, qui j’aimais, ce que je ressentais.

A mon réveil mes sens n’étaient pas totalement revenus, j’étais allongée sur un lit entouré de personnes disant que je me réveillais. Je n’arrivais pas encore à me souvenir qui étaient ces personnes, ma mémoire revenait peu à peu, j’avais la sensation étrange qu’on m’avait  reprogrammée.

Tout ce monde s’agitait autour de moi. Quand ils me trouvèrent stable, ils me laissèrent alors rentrer chez moi.

Quelques jours passèrent et je ne comprenais toujours pas ce qui m’arrivait, je pardonnais tout aux autres, je devenais agréable avec mes ennemis, comme si j’étais apaisée. Des images hantaient ma tête, des phrases précises exprimant la vérité sur le monde m’arrivaient en pensée, je trouvais tout cela troublant.

Quand je revins enfin en cours je pressentais que quelque chose de mal allait se produire mais je n’y prêtais pas  attention. J’entrais dans mon lycée, ayant hâte de revoir mes beaux rayons de soleil qui m’avaient tant manqué. Ils m’ont fait câlins et bisous mais juste après je me suis à nouveau senti mal. Tout le monde me disait :  » est-ce que ça va ? »… Mais impossible de répondre, ma voix bloquée, je voyais en moi une scène horrible se dérouler. Une voiture fonçant sur mon amour, celui qui comble mon cœur et lui qui ne résiste pas et me quitte à jamais. Au moment précis où la vision s’arrêta, je courus dehors, à peine sur le trottoir, je vis mon amour arriver sans faire attention et cette voiture que je reconnus au loin arrivait à toute allure. Là l’envie de changer les choses m’a prise, alors sans que je me rende compte je criai : « Attention!!! », en même temps j’attrapai mon amour et je m’envolai. Je n’y croyais pas et mon amour effrayé s’agrippait de toutes ses forces. Mon cœur était joyeux, mon rêve avait été rendu possible et en plus mon amour était agrippé à moi, que pouvais-je vivre de mieux ?

Je le ramenai ensuite sur la terre ferme devant le lycée, tout le monde me regardait, certains surpris, d’autres choqués, mon amour était encore en état de choc et là dans mon dos, une voiture s’arrêta, des hommes masqués et habillés de noir en descendirent. Ils m’attrapèrent pour m’entraîner dans la voiture et me mirent un sac sur la tête. Je sentis quelque chose me piquer dans le bras et je perdis connaissance peu de temps après.

Quand je repris connaissance j’étais dans une pièce blanche avec un lit, une table et une chaise, même pas une fenêtre. J’étais branchée à je ne sais combien de tuyaux, chacun de mes battements de cœur étaient enregistrés sur une machine. J’étais attachée et mes ailes étaient maintenues déployées, cela me faisait atrocement mal et c’est alors que je compris que plus jamais je ne sortirais de cet endroit. La dernière image qui me resterait serait certainement celle de mon amour dans mes bras s’agrippant et me regardant quand je le pris en vol. Mon sacrifice était inévitable pour sa survie, alors je me suis donnée aux hommes de la science, qui me traitaient comme une bête dangereuse, plutôt que de laisser mourir celui qui m’a donné tant l’envie de vivre.

Maintenant, allongée sur ce lit, je ne peux que transmettre les pensées, les phrases, les vérités qui viennent en ma tête, pour éclairer ceux qui ne voient pas. En effet il faut regarder ces hommes qui sont plus dangereux que ceux qui sont différents. Je transmettrai aussi ces idées pour éviter que cette cruauté  ne se propage et fasse de ce monde un monde de souffrance éternelle.

A propos Chris. M

En seconde 4 au lycée Corneille , complétement folle mais inspirée par des éléments censés , adore les nouvelles connaissances et les personnes vrai , je rassure je ne mords pas, enfin pas tout le temps ! ^^
Ce contenu a été publié dans Qui nous sommes, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.