Histoire sans fin.

Alors si je pouvais parler d’une histoire, d’un souvenir, ça serait forcement une histoire sans fin car rien ne s’oublie.

Tout reste, dans nos mémoires, à l’écrit, ou bien même à force de raconter notre vie aux autres personnes qui, elles, à leur tour, garderont notre histoire dans un coin de leur tête. Oui, tout reste, chacun de nous aura laissé une trace de son passage ; petite ? Grande ? Qu’importe.

Nous n’avons que quinze ou seize ans et pourtant nous avons déjà des choses à raconter, certaines personnes se souviendront de nous, et nous nous souviendrons d’eux. Ainsi, le manque de la présence physique de certains nous envahira, mais ils seront toujours au fond de nos mémoires. Ils auront donc laissé leur trace.

Vivre un jour ; vivre toujours. La vie est une histoire sans fin.

Ce contenu a été publié dans histoire sans fin. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.