L’allée des mots

C’était un matin, un vendredi dans les environs de 10h. Munie d’une lampe et d’un équipement approprié, je recherchais au fin fond d’un tunnel souterrain, cette chose surprenante qui envoyait un signal continu à mon radar.

C’était ma première fouille archéologique, mes études étaient terminées et je pouvais enfin, de mes propres yeux, voir un site encore non exploré à ce jour.

Je marchais dans la pénombre, puis  mon pied heurta une pierre. En tombant, je m’appuyai contre un rocher qui s’enfonça dans le sol. A cet instant, un mur s’éleva, laissant paraître devant moi, une allée qui, par je ne sais quel stratagème, s’illuminait peu à peu. Je me relevai et regardai le mur, recouvert de mots dont je ne comprenais pas la signification. Les gravures étaient magnifiques et les dessins qui ornaient ces mots étaient de l’art abstrait superbement sculpté dans la pierre.

Ce contenu a été publié dans l'allée des mots. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.