*7

Et avec toi,
Cet immense silence
Résonne en moi
Comme une douleur intense

Ce contenu a été publié dans L'art d'être pillard (en empruntant des rimes à Hugo). Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.