Archives mensuelles : janvier 2012

La plume d’or

Dans un lycée d’un pays imaginaire, quatre enfants, deux garçons et deux filles, étaient très amis. Un jour de beau temps, les quatre jeunes prirent le car pour rentrer chez eux. Le chauffeur, un homme qu’ils n’avaient jamais vu, les … Continuer la lecture

Publié dans la plume d'or | Laisser un commentaire

Izumi

Alors que les ténèbres envahissent peu à peu le monde, les Hommes évoluent comme la nature qui les entoure … Certains ressemblent désormais à des créatures inhumaines, d’autres développent d’étranges aptitudes à contrôler ces ténèbres… Moi, Izumi, je fais partie … Continuer la lecture

Publié dans Qui nous sommes | Laisser un commentaire

Auteur un jour, toujours.

Je n’écrivais pas par obligation, mais par passion. J’en avais besoin, cela me calmait, je posais des mots sur une feuille, ou mes doigts pianotaient sur un clavier et ça allait mieux, je me retrouvais un peu plus en paix … Continuer la lecture

Publié dans auteur toujours | Laisser un commentaire

Auteur un jour, toujours.

Ecrire est pour certaines personnes une passion. Elles n’écrivent pas forcément de romans, de poésie ou de journal, mais elles écrivent. Elles expriment leurs sentiments, leurs émotions, leurs peurs… Elles peuvent se relire plus tard, observer leur évolution et cela … Continuer la lecture

Publié dans auteur toujours | Laisser un commentaire

Gilbert Dindon, acte I, scène 2

Dindon découvre dans sa cour un inconnu… Dindon : Que diantre ce drôle-la verdit chez moi ? Lubin : Voilà un homme qui me regarnit. Dindon : Il ne me conserve pas. Lubin : Il se drache de quelque chose. … Continuer la lecture

Publié dans Gilbert Dindon (un cousin éloigné du George Dandin de Molière) | Laisser un commentaire

Gilbert Dindon, acte I, scène 1

Monologue d’Angine, femme de Gilbert Dindon Ah! Qu’une femme demoiselle étripe une étrange affaire, et que mon mariage est une leçon bien parlante à tous les paysans qui veulent s’élimer au-dessus de leur condition, et s’allonger, comme j’ai faisandé, à … Continuer la lecture

Publié dans Gilbert Dindon (un cousin éloigné du George Dandin de Molière) | Laisser un commentaire

*10

C’était là, dans cette grande demeure, C’était là, dans ce soleil éclatant, C’était là, que vivait un feu ardent C’était là, la porte ouverte à mon cœur

Publié dans L'art d'être pillard (en empruntant des rimes à Hugo) | Laisser un commentaire

*9

Une fille Frivole Est un être Ephémère Elle s’Envole Tout comme une Chimère.

Publié dans L'art d'être pillard (en empruntant des rimes à Hugo) | Laisser un commentaire

*8

Ton absence a brisé le miroir Seule face à cette vie – la douleur A fait disparaître cette lueur Que tu aimais voir dans mes yeux le soir

Publié dans L'art d'être pillard (en empruntant des rimes à Hugo) | Laisser un commentaire

*7

Et avec toi, Cet immense silence Résonne en moi Comme une douleur intense

Publié dans L'art d'être pillard (en empruntant des rimes à Hugo) | Laisser un commentaire