Comédie VARIETA

 Le vendredi 13 octobre, des élèves de 2nde,1ereS1, S3, S4, L/ES et TL1, encadrés par Mmes Caron, Courteille, Popowicz, Ligné, Sierra, Pertuet et M. Febvay, sont allés voir au théâtre Montdory à Barentin une pièce de théâtre « VARIETA » par la compagnie Le Théâtro. Cette pièce humoristique et décalée est (lointainement !) inspirée de la célèbre nouvelle de l’écrivain écossais Robert Louis Stevenson, L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde (1886). Elle nous présente un portrait lunatique (donc non réaliste) de la vie à Paris dans les années 20, dites les « années folles ». Dans une ambiance musicale, dramatique et humoristique, cette comédie est jouée par 5 acteurs, issus de l’école du masque et de l’action, qui dansent, jouent de la musique, réalisent des acrobaties et combats de bâtons. C’est une pièce de théâtre tout public, encore jouée sur scène partout en France.

L’un des principaux intérêts de cette mise en scène a été de se rendre compte des manières de jouer typiques des farces françaises et comédies italiennes (type commedia dell’arte) des XVIe-XVIIe siècles.

Les comédiens en compagnie de quelques élèves du lycée, à l’issue de la représentation (photo Mélanie S., 1èreL-ES)

Un grand remerciement au lycée qui a financé toutes les entrées, ainsi qu’à l’élève de 1ère L/ES qui a fourni sa photo.

Camille Chastel – 1ère L/ES

Les 1re et Terminale L de sortie à Paris au Musée Rodin

Le 22 Novembre 2016, les 1re et Terminale L Arts Plastiques sont allés à Paris pour visiter le musée Rodin. Cette sortie rentre dans le programme d’art de Terminale. Elle permet de voir les sculptures de l’artiste en grandeur nature. La journée s’est déroulée en deux parties : le matin, nous sommes allés au Centre Pompidou pour voir La Fontaine Stravinsky de Jean Tinguely et de Niki de St Phalle.

Nous en avons profité par la suite pour manger aux alentours . L’après-midi, nous avons pris le bus en direction du musée Rodin, qui se situe près des Invalides dans le VIIe arrondissement. Arrivé sur place, le groupe s’est séparé en deux afin de visiter le musée en fonction de son programme scolaire. Nous avons dans un premier temps visité la cour du musée se trouve une partie des sculptures comme La Porte de l’Enfer, Les Bourgeois de Calais, Balzac ou encore Le Penseur. Puis dans un second temps, nous avons visité l’hôtel particulier de Biron qui, depuis 1919, abrite une partie de la collection Rodin. Accompagnés d’une guide et de casques audio, nous avons parcouru la vie d’Auguste Rodin de ses débuts à sa fin.

Un peu d’histoire : Auguste Rodin est né en 1840 dans une famille modeste. Souffrant d’une myopie dans sa jeunesse, il accumula les échecs scolaires. Vu son talent pour les arts, il décida de poursuivre ses études à l’École Impériale de dessin (petite école pour décorateur) dans la catégorie modelage. Il déposa 3 fois sa candidature aux Beaux-arts mais sera refusé à chaque fois. Son travail est influencé en grande partie par Michel-Ange, son modèle artistique. Il travaille dans un style différent des artistes de l’époque puisqu’ils ne respectent pas les normes (scène biblique reconnaissable), seul le nom permet de reconnaître la scène. A cause de son travail très réaliste, on le soupçonne de mouler ses modèles. Le ministre des Beaux-arts (l’équivalent de l’actuel ministre de la culture) passe une commande pour une porte, qui sera La Porte de l’Enfer (inspirée de La Porte du Paradis de Lorenzo Ghiberti et de La Divine Comédie de Dante).

Cette porte sera la pièce maîtresse de son travail puisqu’elle regroupe toutes ses sculptures. À la fin de sa vie, il collectionnera un grand nombre d’œuvres pour sa galerie personnelle. Il se mariera à sa mort avec Rose Beuret le 14 Février 1917. Aujourd’hui, l’artiste est connu dans le monde entier et laisse toujours un impact important dans notre culture.

Cette sortie a été intéressante car elle nous a permis de voir le travail de cet artiste en grandeur nature. Tout le monde est satisfait de cette sortie et est partant pour de nouvelles sorties ! Cela nous permet d’approfondir les sujets du cours. Les œuvres que nous avons préférées sont La Porte de l’Enfer et Le BaiserLe seul point négatif de cette sortie est la visite jugée lente et pas assez pertinente.

Lepetit Jr.

Benvenuto in Francia !

 Si tu as été attentif, peut-être auras-tu remarqué l’arrivée des Italiens dans le lycée Thomas Corneille du 3 au 7 octobre derniers. Une grande première pour notre établissement et celui de Castiglione delle Stiviere qui scellent définitivement leur profonde amitié.  Faisant écho au séjour pédagogique du mois d’avril des classes latinistes et hellénistes, cette fois, ce sont les élèves italiens du lycée Francesco Gonzaga qui ont fait le déplacement ! Au programme: visites éducatives et historiques, découverte de notre terroir…et, le soir, accueil dans les familles françaises.

Après 1h30 d’avion et 2h de bus, fatigués par le voyage, les 32 élèves italiens et leurs accompagnants ont ainsi foulé pour la première fois le sol normand et pu retrouver, pour la plupart, leurs correspondants rencontrés quelques mois auparavant …Déjà beaucoup de rires et d’émotions ! Mais pas le temps de se reposer, les correspondants doivent déjà repartir pour explorer la ville de Barentin. Le lendemain, direction le Mémorial de Caen, le cimetière américain et les plages du débarquement ; cette journée placée sous la thématique de la Seconde Guerre Mondiale fut bien venteuse. Juste le temps de prendre quelques «selfies » et nous repartons. Les correspondants ne pouvaient repartir sans visiter la ville de Rouen ; ainsi, ils ont pu profiter de leur temps libre pour faire du shopping. Français et Italiens ont pu aussi partager une excursion à Giverny. Une très belle journée, où nous avons pu découvrir le musée de l’impressionnisme et les jardins de Monet.

Le jeudi rimant avec « party » – ou « boom » (comme l’ont qualifiée nos professeurs…) – nous remercions la ville de Barentin et les parents des élèves pour l’organisation de cette soirée réussie. Enfin vendredi, jour de départ pour nos amis ; en matinée, les Italiens ont pu nous accompagner dans deux matières scolaires différentes (les plus chanceux qui n’avaient pas cours ont pu mettre leur talent artistique à contribution pour la réalisation d’une banderole). L’après-midi, ils se sont rendus au château de St-Pierre de Varengeville, et l’Abbaye de Jumièges. Vers 17h, nous étions réunis tous ensemble au lycée pour un dernier au revoir, ponctué de larmes et de promesses…

Ce petit voyage d’une semaine dans notre belle région a plu à tous les Italiens; certains ont pris des photos et les ont publiées sur les réseaux sociaux, d’autres m’ont rapporté qu’ils ont trouvé le voyage très intéressant mais assez fatigant, et ont également trouvé les visites belles et enrichissantes. De plus, nos Italiens ont été surpris de la beauté de Barentin et de l’architecture de nos bâtiments très différents des leurs. Nous avons trouvé qu’il y avait une bonne ambiance de groupe, et nos professeurs ont été très gentils et attentionnés. Les Italiens et les Français ont également beaucoup apprécié l’expérience et nous avons hâte de pouvoir recommencer.

(Cet article n’est absolument pas une propagande pour devenir latinistes, hellénistes afin d’avoir une classe plus remplie ou même de participer au voyage!)

Inès et Louise – 1ère L1