Les figures de l’ombre

Nous avons eu l’occasion lors de notre scolarisation dans différents collèges, de pouvoir assister à la projection du film Les Figures De l’Ombre.

Ce film nous relate le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux Etats-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn. Alors qu’elles étaient maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.

 

Les avis du groupe qui a vu ce film :

Clémence S. ♦♦♦♦◊

J’ai trouvé ce film très intéressant car ça parle des droits des femmes. Ça parle aussi du racisme, de la discrimination contre les noirs. L’histoire des trois femmes est tout aussi intéressante que les causes qui sont dénoncées.

 

Marion L. ♦♦♦♦◊

Cette histoire insoupçonnée était vraiment très intéressante et émouvante. Le thème de la ségrégation est évoqué sans en faire trop. Mais le film est assez long, 2 heures, on finit par décrocher avec des scènes sans intérêt.

 

Océane L-C. ♦♦♦♦◊

J’ai beaucoup aimé ce film, car il parle de la ségrégation et de la place des femmes et des noirs dans la société. C’est une très belle histoire, car même si les femmes noires sont totalement mises de côté au début, elles ne le sont plus à la fin car l’une d’entre elle sauve une vie. Nous voyons que l’intelligence ne dépend pas du sexe ni de la couleur de peau.

 

Axel L. ♦♦♦◊◊

Le film est une histoire vraie. Malgré sa durée Les Figures de l’Ombre est un film rempli d’émotion et pointe du doigt la place de la femme dans les métiers d’hommes dans les années 60 comme de nos jours.

L’avis d’une personne qui n’a pas vu ce film :

Océane T.

J’aimerais voir ce film car ça parle de la ségrégation et j’ai envie de connaitre l’histoire de ces femmes.

 

Marion Loizeau – 2nde3

Critique de film

Les élèves de seconde 7, après avoir lu et vu Pierre et Jean en classe, se sont prêtés à l’exercice de la critique de film. Voici celle élue par la classe pour le journal :

 

Pierre et Jean est un film de Michel Favart paru en 1973. Le film s’inspire du roman du même titre de Guy de Maupassant (1888).

L’intrigue du film est fidèle au roman : on ne sait pas qui est le père de Jean, qui reçoit un héritage d’un ami de la famille. Le film respecte bien le roman même s’il y a quelques différences puisqu’il n’y a pas vraiment les pensées des personnages que l’on retrouve bien dans le livre et qu’il y a un manque de réalisme notamment dans la scène où Pierre se promène sur le port : il n’y a personne hormis son frère devant qui il passe sans le voir. C’est invraisemblable.

Néanmoins, il y a quelques points positifs puisque le texte est bien respecté, les personnages sont dans l’ensemble fidèles à ceux présentés dans le roman et les décors sont réalistes : le film a été tourné au Havre.

Dans l’ensemble, le film est décevant bien qu’ils rendent les dialogues vivants et permettent de visualiser les personnages. Le manque de réalisme rend le film long tout comme la transition entre les chapitres qui est mauvaise puisque les coupes sont nettes (écran noir). Le film manque de fluidité et les actions ne sont pas assez mises en avant.

Alix

 

 

 

 

 

L’option audiovisuelle au lycée…

L’option audiovisuelle est un option qui aborde le sujet du son et de la vidéo particulièrement dans le domaine du cinéma. Cette année au lycée :

– en 2nde, il y a 11 élèves (15 initialement inscrits). Il n’y a pas de pré-requis, juste être curieux et intéressé par l’image et le cinéma. Durant l’année, les élèves se familiarisent avec le matériel (caméra et logiciel) et les bases du ciné. Un peu d’histoire du cinéma, échelle des cadres, vocabulaire technique… l’essentiel du temps est passé en pratique.

– en 1ère (11 élèves ) le programme est « le cinéma du réel ». Les élèves abordent des cas pratiques, la réalisation de documentaires et un peu de théorie, notamment l’analyse d’image (comment distinguer un documentaire de nrj12 d’un documentaire d’ Arte ? par exemple).

– En terminale ( 6 élèves ), le gros de l’année est consacré à la réalisation d’un court métrage (scénario, tournage, montage). Ce film doit être soutenu lors d’un oral de 30 minutes devant un jury composé d’un professeur et d’un professionnel de l’image. Cette option peut donc apporter des points pour l’obtention du bac.

Matériellement, le lycée a pas mal investi cette année : De nouveaux ordis (encore à mettre en place mais acquis), de nouveaux logiciels ( Adobe Première Élément 15 ) et du matériel (caméra, micro, fond vert pour incrustation, ….).

Sur l’année, les élèves sont conviés à des séances ciné « gratuites » (financées par le lycée ) à la salle de cinéma partenaire l’Ariel de Mt St Aignan.
Un voyage scolaire aura lieu à Beaune (du mercredi 28 mars au dimanche 1er avril prochains) pour suivre le festival international du film policier. Les élèves se font 3 à 5 films (pour les plus mordus) par jour.

QUELQUES IMAGES DE L’ANNÉE DERNIÈRE :

L’acteur Eric Elmosnino

Benjamin VIDAMENT – 1èreS3