Avis sur le conservatoire

J’ai une opinion très positive sur cette après-midi passé au conservatoire en compagnie de M. ATTIAS ainsi que ses apprentis-comédiens.

Tout d’abord, nous avons débuté la séance de 3 heures avec un échauffement physique. Cela m’a plu car cela nous a directement entrainés dans le jeu de scène. L’entrainement sportif nous a également permis de prendre confiance en nous en apprenant à connaître les apprentis-comédiens.

Ensuite, nous, les élèves de Thomas Corneille avions été pris en charge par un des élèves pour être manipulé comme des marionnettes. Cet exercice a eu un effet bénéfique car j’ai pu me détendre et me laisser manipuler par une personne que je ne connaissais pas.

Après, nous avons dû travailler à l’aide d’un podium et raconter aux autres personnes un souvenir quand nous étions petits et l’interpréter au présent. Personnellement pour cet exercice, j’ai eu dû mal à parler devant les personnes, mais avec les exemples des autres, j’ai réussi à surmonter le stress et à passer outre.

Puis à la fin, deux personnes devaient se critiquer et se complimenter. Je ne voulais pas faire cet exercice car je ne le comprenais pas et je le trouvais bizarre.

Masques et Maquillage

             Nous allons vous présenter les différents masques et maquillage existant au théâtre ainsi que leurs caractéristiques.

I-Qu’est ce qu’un masque ?

             Un masque est un accessoire dans le monde du théâtre. Il sert à dissimuler les expressions du visage comme les masques neutres ou bien à les accentuer. Il est lié à la tragédie grecque ainsi qu’à la Commedia dell’arte. Le masque est créé soit par des fabricants d’accessoires, des sculpteurs, des décorateurs et des costumiers. Le maquillage a le même effet que les masques. Les masques sont faits de cire, bois, cuir, tissu, d’ivoire et de papier. La couleur blanche des masques est destinée aux femmes. L’expressivité du masque dépendra de sa forme, de sa couleur, de l’éclairage, du costume, de la mobilité du regard du comédien, du mouvement de son corps et de son jeu tout entier.

Masque de théâtre représentant un esclave africain. Terre cuite - fabriqué en Sicile, vers 350 av. J.-C.
Masque de théâtre représentant un esclave africain. Terre cuite – fabriqué en Sicile, vers 350 av. J.-C.

II- La Commedia dell’arte

            Dans la Commedia dell’arte, les masques sont faits de cuir mais la technique de fabrication a été oubliée dans le XVIII ème et XX ème siècle. Picasso et Amleto Sartori sont les premiers créateurs de masque au théâtre dans la Commedia dell’arte. Les masques de la Commedia dell’arte grossissent les traits et les expressions, se masquer c’est réduire l’expression mouvante du visage pour avoir une apparence fixe et rigide. Le masque a le style et le langage de l’auteur.

            Les masques de la Commedia dell’arte ne couvraient pas la bouche pour laisser une apparence naturelle. Ces masques s’appelaient des « demi-masques Arlequin».

            La venue des textes écrits et non improvisés diminuent la taille des masques qui deviennent des « masques loup », puis seulement du maquillage.

image11

III- Les différents types de masques

1)Le masque-maquillage

           Il efface les traits individuels du visage.

La dame pourpre - Carnaval de Venise
La dame pourpre – Carnaval de Venise

2)Le masque neutre

           Il efface les traits sans rien proposer, il est trop pédagogique, il a pour mission d’entraîner les comédiens avec d’autres moyens que ceux de l’expressivité du visage, à se servir de tout leur corps.

3)Le masque métamorphose

           Il libère, protège et cache le visage. Il permet de changer de personnalité, de sexe, de jouer plusieurs personnages, de paraître plus jeune, plus vieux, d’embellir ou d’enlaidir… Il recouvre la tête entière ou/et en demi-masque, loup, postiche et maquillage.

4)Le masque-clown

            C’est le plus petit masque du monde car il a seulement un nez rouge.

IV-le maquillage

            Tous les comédiens sont maquillés sur scène. Le maquillage intervient au service du rôle, il unifie le visage desservi par un éclairage puissant, il aide à mieux saisir un personnage. Pour que le comédien ait un maquillage puissant et ombrageux, le maquillage possède un trait de crayon épais au niveau des sourcils pour souligner son regard. Tandis qu’un trait fin apporte un sentiment de fragilité ou de raffinement.

            Les comédiens peuvent être maquillés par des maquilleuses mais souvent ils se maquillent seuls. Le maquillage est exagéré et la poudre est indispensable pour le maquillage de scène.

            Il existe des maquillages à effet spéciaux réalisés par des maquilleurs prothésistes. Ce sont des prothèses de latex ou de gélatines qui sont posés sur les comédiens. Par exemple, Garou-Quasimodo dans Notre-Dame-de-Paris.

            Dans la tragédie grecque, les acteurs portent tous des masques plus grand que leur visage donc ils n’ont pas besoin de maquillage.

 

Pour plus d’informations sur les images, elles proviennent du site http://www.crdp-strasbourg.fr/main2/albums/masques/index.php?page=1&parent=75