Entretien avec Esther Gouarné

Ces questions ont été posées à Esther Gouarné le jour de notre sortie à Rouen pour voir l’esquisse de Visages de Laura

« Bonjour, Mme Esther Gouarné, nous sommes Junior, Anaïs et Amélie du lycée Thomas Corneille.
Nous allons vous poser quelques questions. »

Pourquoi avoir choisi ce titre ?

« Il n’y a aucune réponse logique, c’est au hasard que l’on trouve le nom d’une pièce.
Les artistes n’ont pas toujours les réponses.
Laura est un nom qui vient de moi, c’est un nom qui me plaît.
C’est aussi car cette pièce a pour sujet la vie d’ados, de Laura.
Visages avec un « s » car dans cette pièce, elle se prend souvent en photos, dans différentes positions, afin de se chercher une nouvelle identité, l’identité de son avatar. »

Comment avez-vous trouver l’idée de réaliser ce spectacle ?

« J’ai toujours eu envie de créer une pièce sur les réseaux sociaux.
Je voulais travailler sur ce projet avec ma sœur mais sans succès car elle est à Amsterdam et c’est très cher les allers-retours entre son domicile et chez moi, la collaboration a donc été abandonnée.
Je travaille donc avec Paule de la même compagnie, Lagrimas.
L’idée principale est la double personnalité. »

A quel public ce spectacle est-il destiné ?

« C’est un spectacle destiné à tous les publics mais en particulier pour les ados, les lycéens… »

Comment construisez vous votre spectacle ? Par exemple, partez-vous d’un texte entièrement écrit que vous travaillez scène après scène ?

« Nous travaillons au fur et à mesure, c’est à dire que l’on a les thèmes et les idées. Donc au fur et à mesure, on travaille les textes, on travaille à la fois à l’écrit et en improvisation. Nous voyons ce qui va et ne va pas ainsi que ce qui nous manque, dans le style ou dans l’information qui est donnée.
Cela s’appelle «écriture de plateau». »

Est ce que vous travaillez avec d’autres établissement scolaires sur ce spectacle ?
« Non. Ce que l’ on fait avec vous s’appelle résidence d’artiste en lycée donc c’est un dispositif spécifique, sur lequel on est retenu, que l’on fait avec vous, en partenariat avec vos enseignants qui ont eux aussi postulé pour ce dispositif.
Cela vient aussi de la volonté de tout le monde. Ensemble, donc, on choisit vraiment un lycée avec les institutions qui financent le projet. Là c’est la Drac, la direction régionale des affaires culturelles et puis le rectorat qui participe aussi à la sélection des projets… »
Est-ce que vous voulez faire passer un message à chaque fois vous montez des pièces ?

« Oui bien sûr, en général, nous cherchons à faire passer un message social et politique. Ainsi, dans Step Crisis, nous voulions provoquer un débat pour qu’il y ait des suites. C’est aussi un spectacle sur notre impuissance face à la crise écologique.
Mais la compagnie ne veut pas faire du théâtre pédagogique, didactique, ou moralisateur.
Dans Laura, il n ‘y a pas de morale sur le fait d’être connecté, mais nous constatons par réflexion sur vos vies en essayant de nuancer. »

Comment réussir à faire intervenir des ados en tournée ?

« Il faut discuter avant avec les partenaires et prendre rendez-vous avec le programmateur. Il faut constituer un dossier en amont avec des photos pour pouvoir expliquer le projet. Les programmateurs essayent par la suite de trouver des contacts pour participer. C’est proposé au Théâtre comme une option. Cela permet également de faire venir du public. »

Est ce que vous avez envie de jouer au festival d’Avignon ?

« Non, pas vraiment car c’est un énorme budget, il faut payer pour tout. C’est un festival créé en 1947 par Jean Vilar, pour s’éloigner de la vie parisienne; c’est devenu un lieu de rencontres professionnelles.
– In : spectacles achetés, dans des lieux magnifiques.
-Off : ex : «réparer les vivantesé, coproduit par des théâtres.
Mais les petites compagnies jouent dans des lieux loués à des tarifs exorbitants, il faut chercher son public ; les spectacles se succèdent parfois très rapidement dans le même lieu, ce qui est une forte pression sur les comédiens. »

Merci Esther Gouarné d’avoir répondu à nos questions.


http://www.chapellesaintlouis.com/
http://www.festival-avignon.com/fr/


Esther

                                               (Esther Gouarné)

 atelier

                                             (Les élèves de l’atelier théâtre)

l_i_n_d_a2

                                                                  (Le public)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*