Ma critique du Faiseur

Critique du Faiseur joué le 16 octobre au théâtre de Sartrouville et mis en scène par E.Demarcy-Mota:

Cette mise en scène est marquante par son originalité car elle fait évoluer ses personnages sur une plate forme mouvante. Elle symbolise la situation économique instable des personnages.

Les différents meubles sont, au début de la pièce, recouverts par des draps car prêts à être saisis.

Cependant après avoir négocié avec le propriétaire le héros de l’histoire a un délai plus long pour payer son loyer, les draps sont retirés des meubles par la suite.

La plate forme possède quatre trappes faisant office de porte et favorisant les allées et venues des personnages.

Les costumes s’ancrent dans l’époque contemporaine.

M. Mercadet, riche bourgeois déchu, porte une simple chemise et un pantalon.

Sa fille, Julie, porte une robe bleue et des converses, cependant le passage où elle joue de la guitare électrique nous offre la vision d’une jeune femme révoltée en opposition à son éducation et à son coté fleur bleue.

Michonnin De La Brive, fiancé endetté de Julie, avait une tenue voyante de couleur rouge uniquement (chemise, pantalon et manteau de fourrure).

Les personnages sont dynamiques, la bande son est bien choisie et l’on aime rire de ces personnages burlesques.

Le sujet choisi par l’auteur il y a de nombreuses années est toujours d’actualité, ce qui nous permet de nous identifier aux personnages.

Cette pièce est haute en couleur et permet de passer un excellent moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*