Les costumes au théâtre au fil du temps

A quoi servent les costumes ?

Le costume est un élément visuel très important car il est chargé de sens. Le costume sert à indiquer :

  • L’époque de la pièce
  • L’appartenance sociale du personnage
  • Son métier
  • Son âge
  • Son sexe

Il marque aussi la frontière entre le naturel et le surnaturel (fée, elfe…). Il est parfois codé on reconnaît ainsi des personnages spécifiques comme Arlequin par exemple.

Le costume sert donc à identifier le type de personnage à qui l’on a affaire.

Évolution du costume:

Antiquité:

Tous les rôles étant tenus par des hommes ;le costume servait avant tout à identifier les personnages grâce aux codes de l’époque.

Par exemple dans une tragédie, on pouvait retrouver la toge qui représentait l’homme libre, les robes avec des codes couleurs (pourpre pour le roi, blanche pour la princesse et jaune pour la courtisane). Les personnages de la tragédie étant des héros, des dieux, des rois… les acteurs mettaient donc des cothurnes qui sont des chaussures à semelles compensées surmontées de brodequins lacés pour paraître plus grand et majestueux, pour mieux représenter les personnages illustres de la pièce.

 

Dans les comédies, on trouvait des costumes beaucoup plus simples comme des tuniques qui pouvaient représenter des esclaves, des manteaux pour les voyageurs et des sandales plates.

Pour les chœurs eux portaient des coryphées (sortes de robe) et étaient maquillés et portaient des postiches.

Pour les accessoires on trouvait des perruques et des masques pour les différentes expressions du visage.

Entre l’antiquité et jusqu’à la moitié du XVIII ème siècle :

Les acteurs s’habillaient de la manière la plus somptueuse possible, héritant d’habits de cour de leur protecteur, affichant ainsi des signes de richesse.

Au XVIII ème siècle :

Pendant longtemps les représentations théâtrales étaient présentées dans des habits de cour mais on ne pouvait plus reconnaître la classe sociale du personnage.

 

Pour ce qui est des comédies et des farces, les costumes s’inspiraient des théâtres italiens et adoptèrent plus de couleurs. Cependant à partir du XVIII ème siècle, les metteurs en scène cherchent la vérité et le naturel des personnages (tenue de valet pour le valet,…).

http://www.crdp-strasbourg.fr/main2/albums/masques/index.php?img=11&parent=75

http://www.crdp-strasbourg.fr/main2/albums/masques/index.php?img=12&parent=75

Quelques troupes décident de refuser de porter les tenues de cour mais elles restent très peu nombreuses car cette nouvelle mode théâtrale ne séduit pas les spectateurs.

Aujourd’hui :

Dans le théâtre d’aujourd’hui, les costumes sont ancrés dans la réalité de la pièce. Lorsque celle-ci se déroule dans le passé, le metteur en scène peut décider de respecter l’époque et faire concevoir des costumes la respectant ou alors la faire changer de contexte en la plaçant dans le présent on parle alors d’anachronisme.

Les costumes ne sont pas pour autant extravagants ce qui permet au spectateur de mieux s’identifier aux personnages.

3 réflexions sur « Les costumes au théâtre au fil du temps »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*