Compte rendu de la visite des coulisses du théâtre de Sartrouville

Le vendredi 16 Octobre 2015, nous avons assisté à la représentation de la pièce de théâtre Le Faiseur de Honoré de Balzac au théâtre de Sartrouville (près de Paris).

http://www.theatre-sartrouville.com/evenements/le-faiseur/

Après la représentation, quatre d’entre nous ont eu le droit, avec l’autorisation du directeur du théâtre de visiter les coulisses, accompagnés de Rodolphe Devaure, le directeur technique.

Nous nous sommes dirigés vers l’arrière de la scène afin de pouvoir voir l’envers du décor afin de découvrir le système de manipulation des décors.

Aidés par deux ou trois comédiens, les techniciens tiraient sur des cordes afin que le décor puisse bouger et ainsi, s’adapter aux scènes.

Ils actionnaient également de petites tiges qui rentraient dans les pieds de la table afin qu’elle ne glisse pas sur la scène.

Pour le reste des accessoires, ce sont les comédiens qui s’en chargeaient.

Les chaises avaient en dessous de leurs pieds des plaques aimantées permettant à certains endroits de la salle de ne pas bouger. Derrière la scène, se trouve un écran blanc sur lequel sont projetés les jeux de lumières. Derrière cet écran, nous constatons la présence de projecteurs à LED de couleur.

Les techniciens manipulaient les rideaux grâce à des gros câbles se situant sur chaque extrémité de la scène. Les décors ont été réalisés au Théâtre de la Ville à Paris. Les techniciens que nous avons rencontrés venaient justement du Théâtre de la Ville.

Le décor a été monté par 23 personnes en deux jours, ce décor se déplace pour chaque représentation.

Après la visite de la scène, nous sommes allés dans les loges où les comédiens se détendent avant d’entrer en scène. Dans cette loge, nous avons fait la connaissance de l’habilleuse qui nous a parlé de son travail qui est d’habiller les comédiens et de laver les vêtements de scène. Lorsqu’il y a une représentation le lendemain, elle lave les costumes le soir même. Après avoir quitté l’habilleuse, nous somme passés par un souterrain qui menait à l’entrée du théâtre. Il permet aux techniciens de circuler rapidement des coulisses à l’entrée du théâtre.

comédiens

        COMEDIEN:

Les caractéristiques :

Les comédiens ont pour mission d’apprendre le texte, de le faire vivre, apprendre les mots, apprendre à jouer, à incarner les personnages et interpréter les émotions.

Les qualités :

Les comédiens doivent avoir de la mémoire, de la souplesse, des techniques vocaux ; respiratoires et corporelle.

Ils doivent aussi savoir danser, chanter, jouer d’un instrument et doivent être passionnés de littérature.

Ils doivent se lever tôt pour pouvoir enchaîner les répétitions et les spectacles au soir, tout dans la joie et la bonne humeur.

Il faut aussi avoir une grande capacité de concentration, de mémorisation et la maîtrise du mouvement.

Les figurants :

90% des figurants sont des comédiens professionnels.

Pour être figurant il faut se présenter aux portes des studios et s’armer de patience.

Les formations :

Quand vous serez comédien, vous pourrez faire soit du théâtre, soit du one man show, soit de la télévision, soit du cinéma, soit des doublages de voix ou soit de la pub.

Pas besoin de diplôme pour devenir artiste, mais le passage par une école ou un conservatoire sera un plus et vous permettra, en plus d’acquérir des compétences, de commencer à tisser votre réseau professionnel, si important pour insérer pour le milieu du spectacle.

Au lycée :

– Bac L spécialité théâtre

– expression dramatique

– Bac L spécialité arts du cirque

A l’université :

                               –    Deust (= diplôme d’étude universitaire scientifiques et techniques)

  • Licence professionnelle après le bac + 2 (DUT , BTS, DEUST , L2)
  • Licence avoir le diplôme bac + 3
  • Master et master pro avoir le diplôme niveau bac + 5, le M1 et le M2 pro.

Les études théâtrales :

1er cycle : période de détermination (durée : 1 an) : à partir de 15ans.

2ème cycle : Enseignement des bases (durée : 1 à 2 ans).

3ème cycle : Approfondissement des acquis (durée 1 à 3 ans) : ouvert au moins de 30 ans. Obtention du Certificat d’études théâtrales (CET) après validation des modules qui le propose.

Alternance :

Si vous avez entre 16 et 25 ans, la plupart des diplômes peuvent se préparer en alternance via un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation. Ces contrats permettent de suivre une formation tout en travaillant à condition d’avoir signé un contrat de travail avec un employeur.

Salaire :

Les comédiens sont le plus souvent payés au contrat ou au cachet ; très peu d’entre eux touchent un salaire fixe mensuel.

Sites pour plus de renseignements:

http://lycees.ac-rouen.fr/jeanne-d-arc/spip/IMG/pdf/DOCBACLTHE.pdf

http://conservatoirederouen.fr/Theatre?recherche2=th%E9%E2tre

http://www.tns.fr/le-projet

Les costumes au théâtre au fil du temps

A quoi servent les costumes ?

Le costume est un élément visuel très important car il est chargé de sens. Le costume sert à indiquer :

  • L’époque de la pièce
  • L’appartenance sociale du personnage
  • Son métier
  • Son âge
  • Son sexe

Il marque aussi la frontière entre le naturel et le surnaturel (fée, elfe…). Il est parfois codé on reconnaît ainsi des personnages spécifiques comme Arlequin par exemple.

Le costume sert donc à identifier le type de personnage à qui l’on a affaire.

Évolution du costume:

Antiquité:

Tous les rôles étant tenus par des hommes ;le costume servait avant tout à identifier les personnages grâce aux codes de l’époque.

Par exemple dans une tragédie, on pouvait retrouver la toge qui représentait l’homme libre, les robes avec des codes couleurs (pourpre pour le roi, blanche pour la princesse et jaune pour la courtisane). Les personnages de la tragédie étant des héros, des dieux, des rois… les acteurs mettaient donc des cothurnes qui sont des chaussures à semelles compensées surmontées de brodequins lacés pour paraître plus grand et majestueux, pour mieux représenter les personnages illustres de la pièce.

 

Dans les comédies, on trouvait des costumes beaucoup plus simples comme des tuniques qui pouvaient représenter des esclaves, des manteaux pour les voyageurs et des sandales plates.

Pour les chœurs eux portaient des coryphées (sortes de robe) et étaient maquillés et portaient des postiches.

Pour les accessoires on trouvait des perruques et des masques pour les différentes expressions du visage.

Entre l’antiquité et jusqu’à la moitié du XVIII ème siècle :

Les acteurs s’habillaient de la manière la plus somptueuse possible, héritant d’habits de cour de leur protecteur, affichant ainsi des signes de richesse.

Au XVIII ème siècle :

Pendant longtemps les représentations théâtrales étaient présentées dans des habits de cour mais on ne pouvait plus reconnaître la classe sociale du personnage.

 

Pour ce qui est des comédies et des farces, les costumes s’inspiraient des théâtres italiens et adoptèrent plus de couleurs. Cependant à partir du XVIII ème siècle, les metteurs en scène cherchent la vérité et le naturel des personnages (tenue de valet pour le valet,…).

http://www.crdp-strasbourg.fr/main2/albums/masques/index.php?img=11&parent=75

http://www.crdp-strasbourg.fr/main2/albums/masques/index.php?img=12&parent=75

Quelques troupes décident de refuser de porter les tenues de cour mais elles restent très peu nombreuses car cette nouvelle mode théâtrale ne séduit pas les spectateurs.

Aujourd’hui :

Dans le théâtre d’aujourd’hui, les costumes sont ancrés dans la réalité de la pièce. Lorsque celle-ci se déroule dans le passé, le metteur en scène peut décider de respecter l’époque et faire concevoir des costumes la respectant ou alors la faire changer de contexte en la plaçant dans le présent on parle alors d’anachronisme.

Les costumes ne sont pas pour autant extravagants ce qui permet au spectateur de mieux s’identifier aux personnages.

°•.Le scénographe.•°

☺Le Scénographe☺

-Le scénographe ou décorateur est un designer d’espaces. Il imagine, créé et met en place les décors d’une pièce de théâtre ou d’un film en prenant en compte les différents espaces (scène, salle)et leurs interactions. Il travaille en étroite collaboration avec le metteur en scène et les ingénieurs du son et lumière. En ce moment, la scénographie devient de plus en plus populaire et s’applique aussi aux musées ou aux vitrines de grands magasins. Le scénographe peut se faire payer en commission, il touche un pourcentage sur les recettes du film ou du spectacle. La fourchette moyenne de salaire est de 20 à 30 mille €. Comme le scénographe a le statut d’intermittent du spectacle, il occupe souvent une seconde activité.

-Les formations nécessaires sont soit un bac +2, BTS design d’espace, ou un bac +4/5 qui ouvre plus de possibilités, car la personne aura plus de diplômes.

-Il faut plusieurs compétences pour arriver à ce métier de scénographe. Il faut savoir dessiner et savoir faire du dessin technique, il faut une culture générale et artistique, connaître les matériaux et connaître aussi les bases en gestion de budget. Il faut aussi avoir des capacités à analyser, à prendre des initiatives et à coordonner une équipe. Puis, il faut être créatif, avoir une aisance relationnelle, un sens de l’organisation, une force de proposition et de la rigueur.

Metteur en scène

Metteur en scène

Caractéristique du métier :

Le metteur en scène est celui qui crée un spectacle.

Ex : Pièce de théâtre, spectacle de cirque…

Spécificités:

Un metteur en scène est un intermittent du spectacle, il doit travailler au moins 507h (environ 3 mois à 8 heures par jour) sur 10 mois et demi.

Formation :

On peut avoir de l’expérience dans des spectacles vivant, ou dans des écoles spécialisées en formation à la mise en scène.

Ex : L’ENSATT* (École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre) de Lyon, l’ENSAD (École supérieure des arts décoratifs) de Strasbourg.

Il faut avoir un bac+2 et justifier de 2 années de formation théâtrale pour être metteur en scène.

 *L’ENSATT :

La durée de sa formation dure 3ans dont une année préparatoire, niveau terminal d’études : bac+5.

Adresse :

L’ENSATT :4 Rue Sœur Bouvier, 69005 Lyon.

L’ENSAD :1 Rue de l’Académie, 67000 Strasbourg.

Qualités requises :

Pour être metteur en scène, il faut être très rigoureux, sérieux et persévérant.

Salaire :

Le salaire varie selon l’ampleur et le succès du spectacle.

Salaire brut mensuel d’un débutant : 1430€.

Lien:

http://www.ensatt.fr/

http://www.hear.fr/presentation/introduction.php

 

Face au mur de Martin CRIMP

Le vendredi 27 novembre 2015, nous sommes allées voir au théâtre Le Rive Gauche de Saint-Etienne-du-Rouvray, la pièce de théâtre Face au mur de Martin CRIMP. C’est une trilogie composée des pièces Tout va mieux, Face au mur et Ciel bleu ciel mis en scène par Hubert COLAS.

Pour vous en dire plus, il y avait cinq comédiens sur scène dont une femme. Ils se nommaient Pierre LANEYRIE, Thierry RAYNAUD, Frédéric SCHULZ-RICHARD, Manuel VALLADE et pour finir, Isabelle MOUCHARD. L’univers sonore était dirigé par Zidane BOUSSOUF, la vidéo par Patrick LAFFONT et les lumières par Pascale BONGIOVANNI et Hubert COLAS. La production de cette trilogie qui dure 1h20 est Diphtong Cie.

 

Les trois textes énoncent une vie simple où tout peu basculer. Ils décrivent des situations normales, qui peuvent arriver à n’importe qui, et qui d’un coup, se dégénèrent par un malheur qui surgit. Ils montrent que les malheurs peuvent arriver à tout moment et au moment où on s’en doute le moins.

 

Sur la scène, Il y avait un tapis de ballons nacrés de blanc sur lesquels une marque était inscrite et rappelait une scène de crime dans une série télévisée. Continuer la lecture de « Face au mur de Martin CRIMP »

Masques et Maquillage

             Nous allons vous présenter les différents masques et maquillage existant au théâtre ainsi que leurs caractéristiques.

I-Qu’est ce qu’un masque ?

             Un masque est un accessoire dans le monde du théâtre. Il sert à dissimuler les expressions du visage comme les masques neutres ou bien à les accentuer. Il est lié à la tragédie grecque ainsi qu’à la Commedia dell’arte. Le masque est créé soit par des fabricants d’accessoires, des sculpteurs, des décorateurs et des costumiers. Le maquillage a le même effet que les masques. Les masques sont faits de cire, bois, cuir, tissu, d’ivoire et de papier. La couleur blanche des masques est destinée aux femmes. L’expressivité du masque dépendra de sa forme, de sa couleur, de l’éclairage, du costume, de la mobilité du regard du comédien, du mouvement de son corps et de son jeu tout entier.

Masque de théâtre représentant un esclave africain. Terre cuite - fabriqué en Sicile, vers 350 av. J.-C.
Masque de théâtre représentant un esclave africain. Terre cuite – fabriqué en Sicile, vers 350 av. J.-C.

II- La Commedia dell’arte

            Dans la Commedia dell’arte, les masques sont faits de cuir mais la technique de fabrication a été oubliée dans le XVIII ème et XX ème siècle. Picasso et Amleto Sartori sont les premiers créateurs de masque au théâtre dans la Commedia dell’arte. Les masques de la Commedia dell’arte grossissent les traits et les expressions, se masquer c’est réduire l’expression mouvante du visage pour avoir une apparence fixe et rigide. Le masque a le style et le langage de l’auteur.

            Les masques de la Commedia dell’arte ne couvraient pas la bouche pour laisser une apparence naturelle. Ces masques s’appelaient des « demi-masques Arlequin».

            La venue des textes écrits et non improvisés diminuent la taille des masques qui deviennent des « masques loup », puis seulement du maquillage.

image11

III- Les différents types de masques

1)Le masque-maquillage

           Il efface les traits individuels du visage.

La dame pourpre - Carnaval de Venise
La dame pourpre – Carnaval de Venise

2)Le masque neutre

           Il efface les traits sans rien proposer, il est trop pédagogique, il a pour mission d’entraîner les comédiens avec d’autres moyens que ceux de l’expressivité du visage, à se servir de tout leur corps.

3)Le masque métamorphose

           Il libère, protège et cache le visage. Il permet de changer de personnalité, de sexe, de jouer plusieurs personnages, de paraître plus jeune, plus vieux, d’embellir ou d’enlaidir… Il recouvre la tête entière ou/et en demi-masque, loup, postiche et maquillage.

4)Le masque-clown

            C’est le plus petit masque du monde car il a seulement un nez rouge.

IV-le maquillage

            Tous les comédiens sont maquillés sur scène. Le maquillage intervient au service du rôle, il unifie le visage desservi par un éclairage puissant, il aide à mieux saisir un personnage. Pour que le comédien ait un maquillage puissant et ombrageux, le maquillage possède un trait de crayon épais au niveau des sourcils pour souligner son regard. Tandis qu’un trait fin apporte un sentiment de fragilité ou de raffinement.

            Les comédiens peuvent être maquillés par des maquilleuses mais souvent ils se maquillent seuls. Le maquillage est exagéré et la poudre est indispensable pour le maquillage de scène.

            Il existe des maquillages à effet spéciaux réalisés par des maquilleurs prothésistes. Ce sont des prothèses de latex ou de gélatines qui sont posés sur les comédiens. Par exemple, Garou-Quasimodo dans Notre-Dame-de-Paris.

            Dans la tragédie grecque, les acteurs portent tous des masques plus grand que leur visage donc ils n’ont pas besoin de maquillage.

 

Pour plus d’informations sur les images, elles proviennent du site http://www.crdp-strasbourg.fr/main2/albums/masques/index.php?page=1&parent=75

Les Artistes de Cirque

               Les Artistes de Cirque

  • Introduction

Les artistes de cirque sont un ensemble de métiers que l’on exerce dans un cirque et/ou dans des spectacles de rue ou autres. Ce métier s’exerce le plus souvent avec le statut d’intermittent du spectacle.
Dans le métier d’Artiste de Cirque, il y a plusieurs métiers. Ces métiers sont par exemple trapéziste, équilibriste, jongleur, clown, dompteur, magicien…

  • Les centres d’intérêt

Les centres d’intérêt des Artistes de Cirque sont variés, il faut aimer bouger, aimer les sensations fortes, vouloir travailler à l’étranger, vouloir avoir un métier artistique, aimer s’occuper des animaux et aimer le sport.

  • Formations

Pour accéder à ce métier, il exite après le Bac des écoles comme l’ENACR qui se situe à Rosny Sous Bois.
Mais il faut d’abord faire une année préparatoire au DNSP (Diplôme national supérieur professionnel) Artiste de cirque et avoir le DNSP Artiste de cirque.
L’endroit pour pouvoir acquérir le diplôme national supérieur professionnel se situe à Rosny Sous Bois (ENACR : http://enacr.com/home-page ).

  • Compétences

Pour faire sa place, il est conseillé d’avoir plusieurs talents, de savoir aussi danser, chanter, jouer d’un instrument, jouer la comédie…

  • Salaire

Le salaire est variable selon le travail effectué et le nombre de spectateurs durant la représentation. Par représentation, l’artiste de cirque peut gagner entre 75 € et 150 € en fonction de la taille du chapiteau et la compagnie de cirque. La plupart des artistes de cirque travaillent avec plusieurs compagnies ou pratiquent une activité en parallèle afin de compléter leurs revenus.

image04

(http://www.crdp-strasbourg.fr/main2/albums/cirque/index.php?img=4&parent=75)

Accessoiriste

L’accessoiriste loue, répare et fabrique la plupart des objets qui sont utilisés sur scène ou sur un plateau. Il est sous la direction d’un décorateur, il doit placer les objets en prenant en compte différents éléments comme les mouvements des caméras ou les besoins de la mise en scène.

L’accessoiriste doit parfois utiliser des connaissances en menuiserie, en peinture, en électricité, et autres …

Il démonte les décors après représentation et supervise le transport des accessoires.

C’est un intermittent du spectacle.

Pour être accessoiriste il faut être habile des ses mains, créatif, rapide dans son travail, avoir de la technicité et pouvoir se déplacer lorsque c’est nécessaire.

L’accessoiriste peut travailler les week-ends, les jours fériés, en soirée ou la nuit.

La formation classique est le CAP accessoiriste réalisateur et avoir quelques bases en menuiserie, métallerie, etc. …

Le salaire brut mensuel débutant est de 1 458 euros (SMIC).

Comment les artistes communiquent-ils sur leur création ?

Vendredi 8 janvier, nous nous sommes rendus au théâtre de la Chapelle Saint- Louis, à Rouen. Nous avons assisté à l’esquisse du spectacle Visages de Laura, par la compagnie Lagrimas. Quelques scènes du spectacle ont été présentées : il s’agit pour les artistes de donner aux potentiels acheteurs du spectacle et aux financeurs une première idée de leur travail. 

Les élèves de l’atelier théâtre du lycée, dont Fabien, ont participé au spectacle…

l_i_n_d_a2

Après le spectacle, nous avons pu poser des questions à Esther…

Esther