LE SETOM, CENTRE DE TRI AUX MULTIPLES ATOUTS DANS L’EURE

En France, le nombre de centres de tri s’élève à plus de 250. Un centre de tri est une plateforme dans laquelle sont acheminés des déchets recyclables ou non. Ces déchets sont ensuite triés puis répartis selon leurs critères, vers des filières de traitement afin de recycler ou encore valoriser ces déchets. Il existe de nombreux centres de tri des déchets dans notre pays.

Mercredi 12 Décembre, nous nous sommes donc rendus au centre de tri le plus important de l’Eure : le SETOM, situé à Guichainville. Nous avons été reçus par le chargé de communication du site ainsi que par la responsable des Ressources Humaines.

 

Qu’est ce que le SETOM ?

Le Syndicat mixte pour l’Etude et le Traitement des Ordures Ménagères de l’Eure (SETOM) est un centre de tri créé en 1985, traitant chaque année plusieurs centaines de milliers de tonnes de déchets par an. Le site regroupe un ensemble de 5 collectivités, et traite l’ensemble des déchets de 260 000 habitants. Son rayonnement de collecte des déchets s’étend de Gaillon à Verneuil-sur-Avre, en passant par Évreux, Conches-en-Ouche ou encore le Neubourg. C’est un établissement public composé de 20 filières de traitement et compétent dans la valorisation et le recyclage des déchets.

Le chargé de communication et la responsable des Ressources Humaines ont répondu à nos questions autour deux thèmes : le fonctionnement du SETOM lié au respect environnemental puis les avantages sociaux du site.

Un processus respectueux de l’environnement

Tout d’abord, le SETOM est le plus grand site de traitement des déchets situé dans l’Eure. ECOVAL, situé sur le site du SETOM est un site entièrement dédié au traitement moderne des déchets ménagers : le respect de l’environnement et la maîtrise des rejets sont au centre même de sa conception. Cette structure s’étend sur 14 hectares et est composée de 20 filières de traitement de déchets afin d’assurer la compétence du traitement ou encore la valorisation des déchets. Ce site traite les ordures ménagères et également les déchets recyclables qui sont compactés puis acheminés vers la filière correspondante afin d’être recyclés en nouveaux objets.

            Le traitement des déchets de manière écologique  : valorisation, incinération, enfouissement

Ce qui fait que le SETOM veille au progrès environnemental est en premier lieu la manière de traiter les déchets. En 2017, le site a accueilli 75 000 tonnes d’ordures ménagères et plus de 15 600 tonnes d’emballages et papiers. Le SETOM à une capacité d’accueil d’ordures ménagères de 100 000 tonnes par an et de 20 000 tonnes de déchets recyclables. Ces déchets non recyclables (ordures ménagères) sont ensuite envoyés vers les filières de valorisation énergétique afin de les transformer en chauffage ou en électricité, ce qui est un processus respectueux de l’environnement. Les fumées produites lors de l’incinération répondent à des normes environnementales très strictes visant à réduire considérablement la pollution que peuvent engendrer ces rejets.

Les déchets ne pouvant être recyclés ou valorisés sont quant à eux enfouis. Les déchets enfouis sont enfermés dans des casiers étanches à l’Ecoparc de Marcey. Ces déchets produisent un biogaz qui est capté afin d’être traité, évitant ainsi le coût et l’impact environnemental du transport. Même les déchets enfouis subissent des traitements afin de réduire au maximum l’impact environnemental. En 2017, afin de compléter ce dispositif, le SETOM a installé un procédé naturel d’assèchement des boues biologiques. Dorénavant les boues biologiques seront traitées sur site grâce à un lit planté de roseaux. Terminé le transport vers les stations d’épuration et son impact négatif sur l’environnement !

La valorisation des ordures ménagères permet de récupérer de l’énergie sous forme de chaleur ou d’électricité par l’incinération des déchets. Le site du SETOM utilise 1/5 de la production d’électricité afin d’alimenter en électricité le site et vend le reste à EDF. En 2017 cela a rapporté 1,5 millions d’euros au site. Ensuite, EDF s’en sert pour son électricité qui permettrait de couvrir les besoins annuels de 8 200 foyers et pour faire du chauffage urbain comme c’est le cas pour Évreux par exemple. L’unité d’incinération d’Ecoval traite 100 000 tonnes environ de déchets ménagers chaque année qu’elle valorise sous forme d’énergie. Enfin, les objets recyclables (emballages, papiers) sont mis en balle puis acheminés vers la filière correspondante afin d’être recyclés en nouveaux objets. Le recyclage vise à introduire les matériaux provenant de déchets dans un cycle de production en remplacement total ou partiel d’une matière première vierge afin d’économiser des matières premières et des ressources. En 2017, plus de 15 600 tonnes de déchets papiers et emballages ont été traitées sur le site du SETOM dont quasiment 14 000 tonnes proviennent des adhérents. Par exemple, le recyclage de 3 bouteilles en plastiques permet de faire 1 t-shirt. Le recyclage est donc très important pour la planète mais aussi pour l’humain. Aujourd’hui, la part des déchets qui ne peuvent pas être valorisés ou recyclés ne représente qu’une petite partie des déchets.


 

 

 

 

            Les déchets verts

Le site possède également plusieurs plates-formes pour valoriser les déchets verts collectés en déchetterie qui constituent un maillon essentiel pour la collecte de déchets et de déchets notamment verts, sous forme de compost. Un fois les déchets verts (herbe, branchages …) collectés, ceux-ci sont broyés puis disposés en andain pour maturation puis après plusieurs aérations par opération de retournement, le compost est prêt à être utilisé. Il est donc soit utilisé en recouvrement à l’Ecoparc de Mercey ou vendu aux agriculteurs et professionnels. Le SETOM a réceptionné 36 770 tonnes de déchets verts en 2017 sur ses plates-formes de compostage et a vendu 11 840 tonnes de ces déchets sur la même année.

            Le transport des déchets

Tous les déchets sont transportés grâce à des camions bennes que l’on voit circuler sur les routes. Ces camions bennes collectent les déchets dans les rues puis les acheminent vers les quais de transfert. Sur ceux-ci se trouvent des bennes de compression des déchets qui permettent de regrouper les déchets collectés d’une zone géographique pour les acheminer vers les sites de traitement et de valorisation des déchets. Le SETOM dispose de 6 quais de transfert répartis sur tout le périmètre de son territoire. Il y en a donc un a Gaillon, un à Moisville, un à Verneuil-sur-Avre, un à Crosville-la-Vieille, un à Saint Aquilin de Pacy et enfin un à Conches-en-Ouche. Concernant le fonctionnement interne du site pour l’acheminement des déchets vers les filières de traitement des déchets, le site dispose de plusieurs camions intersites disposant de bennes qui permettent la compression des déchets grâce auxquelles, 3 camions bennes remplis de déchets rentrent dans une seule benne des camions intersites. Avec 26 000 pesées de camions en 2017, le site réduit considérablement le transport des déchets, ce qui a pour conséquence moins d’impacts environnementaux.

Un site qui entretient ses espaces verts de manière écologique

            En effet, le SETOM possède de grandes superficies d’espaces verts et pour les entretenir de manière écologique, plutôt que d’entretenir ces espaces verts à l’aide de tondeuses qui polluent, le SETOM a opté pour l’éco-pâturage. Alors, il y a ânes, moutons et chèvres sur ses espaces verts. L’éco-pâturage possède de nombreux avantages tels que la conservation de la biodiversité, la diminution de l’impact environnemental (réduction carbone, réduction intervention mécanique ou chimique, zéro déchets, zéro bruit, fertilisation naturelle, etc) et également la limitation des coûts de gestion.

  Structures bienveillantes de l’environnement

            Le SETOM a comme objectif d’avoir un impact environnemental le plus faible possible. Pour cela, le site dispose de 23 équipements de traitement qu’il a construit et qu’il exploite lui-même. La gestion des déchets passe notamment par ces équipements, et elle doit se faire dans le respect de la hiérarchie des modes de traitements : privilégier la réutilisation, puis le recyclage, et éviter l’élimination qui permet d’économiser des ressources. Le SETOM veille au respect des réglementations et normes en vigueur concernant toutes ces installations. L’unité de valorisation énergétique d’ECOVAL bénéficie d’un traitement des fumées de haute performance. En effet, ce traitement satisfait à des contraintes qui vont au-delà des normes européennes. Les rejets à la cheminée subissent des analyses en continu et qui sont rendues publics. De plus, toujours dans l’objectif d’avoir un impact environnemental moindre, il y a également des analyses de la qualité de l’air, des eaux pluviales, du lait d’une exploitation laitière, de la qualité des sols, des lichens et du lait des brebis situées sur le site d’ECOVAL. Ce dispositif exigeant est sans doute unique en France par son ampleur et  les résultats de ces analyses attestent de l’absence d’impact sur l’environnement.

Une entreprise de grande envergure

Le SETOM est une très grande structure disposant de plusieurs filières. Afin de pouvoir fonctionner correctement sur ce site, celui-ci est organisé autour de deux secteurs : le secteur administratif composé de secrétaires, de responsables de ressources humaines, financières et juridiques ou encore de chargés de communication mais aussi du secteur technique avec des agents sur les sites de traitements, des agents du centre de tri ou encore des agents de quais de transfert. Les acteurs de ce site sont donc nombreux. On recense environ 100 agents sur le site ECOVAL, 135 sur le site du SETOM et environ 300 emplois indirects.

            Un centre investi dans le domaine social

Le SETOM est en effet un pilier, dans l’Eure, dans le domaine des contrats aidés. Le SETOM de l’Eure représente sur le département la structure qui emploie le plus de contrats aidés. Cela s’explique historiquement suite à la reprise en régie en 2014 de son centre de tri, exploité précédemment par une entreprise d’insertion par l’activité économique. Les personnes qui sont sous contrat aidé sont des personnes inscrites à l’organisme Pôle Emploi, qui sont demandeurs d’emplois depuis une longue période. Les contrats aidés ont pour but de permettre à des personnes de travailler, de se requalifier et d’avoir un véritable soutien grâce à un accompagnement social, dans l’emploi et dans la formation visant à faire évoluer ces personnes notamment en leur permettant d’accéder à une formation ou à  un emploi. Depuis 2014, il y a 75% de sorties positives de ces contrats aidés, c’est-à-dire qu’à l’issue de ce contrat, 75% des personnes trouvent une formation ou un emploi. Le SETOM est donc un véritable atout social pour l’Eure avec ces contrats aidés qui plus est sont vraiment efficaces comme on le voit avec les chiffres. Le SETOM souhaite donc poursuivre sa mission sociale et s’engage alors dans une collaboration étroite avec les services de l’État et Pôle Emploi afin de s’inscrire dans un dispositif en faveur des personnes en situation d’insertion.

            Un site créateur d’emplois.

En plus d’être une véritable aide grâce à ses contrats aidés, le SETOM avec ses filières est créateur d’emplois. En effet, le centre de tri du site qui a pour fonction de séparer les différents matériaux collectés à partir du tri des emballages ménagers recyclables et des papiers des habitants nécessite une main d’œuvre importante afin d’optimiser le recyclage des produits qui sont recyclables. Ce centre de tri a une capacité de traitement de 20 000 tonnes par an et en reçoit 16 000 tonnes par an. Ces 16 000 tonnes sont donc triées manuellement par des personnes. Le centre de tri a donc besoin de beaucoup de personnes; c’est pour cela que le recyclage est donc créateur d’emplois sans entraîner de surcoût pour le SETOM. A noter également que seul le tri des produits recyclables (emballages, papiers) est réalisé, c’est-à-dire celui des poubelles de couleur jaune que l’on possède chez nous. Les ordures ménagères ne sont, quant à elles, pas triées. C’est pourquoi, il est donc nécessaire que le tri soit au préalable correctement réalisé par les ménages grâces aux poubelles de couleurs car les ordures non recyclables sont directement incinérées.


Conclusion

Le SETOM offre donc aux collectivités plusieurs solutions de traitements des déchets respectueuses. Le SETOM fait tout son possible pour réduire les impacts environnementaux qu’engendrent le traitement et l’acheminement des déchets : Il est d’une exigence remarquable quant à son impact négatif. En plus d’être un centre respectueux de l’environnement, le SETOM est également un centre investi dans le domaine social. Les emplois à contrats aidés sont de véritables opportunités pour ces personnes dans leur vie personnelle et professionnelle. De plus, le SETOM est un site nécessitant beaucoup de main d’œuvre notamment dans son centre de tri, ce qui incite donc à l’embauche et à la création d’emplois.

Lisa C. et Thaïson N.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*