LES ROBOTS, LE FUTUR DE LA MÉDECINE CHIRURGICALE?

La robotique dans la médecine est apparue il y a environ 25 ans.

Elle existe dans plusieurs domaines et principalement dans la chirurgie générale. En une quinzaine d’années, les robots chirurgicaux ont investi les blocs opératoires et assistent les chirurgiens lors d’opération sensibles. Le premier robot chirurgical est apparu en 2003 (conçu pour la chirurgie abdominale). Son nom est Da Vinci mais il est très coûteux : 2 millions d’euros et le coût de ses intervention est d’environ 2000 euros. En 15 ans, plus de 1,7 millions patients sont passés entre les mains de Da Vinci.

De nouveaux robots moins chers et capables de mener d’autres types d’interventions sont attendus ou commencent à se faire une place sur le marché.

Par rapport au poignet du chirurgien, les bras du robot Da Vinci sont capables d’une plus large flexibilité et d’une plus grande stabilité. Ces interventions rendent les opérations moins invasives. Le marché des robots médicaux spécialisés dans la chirurgie est aujourd’hui dominé par le Intuitive Surgical. Cette entreprise conçoit et produit des machines aux États-Unis, elle commercialise Da Vinci et vend ses modèles dans le monde entier.

 

Les Robots, une menace pour l’Homme ?

Mais faut-il pour autant  faire complètement confiance au robot ?

Aux États-Unis, une enquête du New York Times révèle des informations inquiétantes sur la chirurgie robotique. En 2009, une américaine atteinte d’endométriose subit une opération chirurgicale assistée par un robot. Dix jours plus tard, les médecins découvrent que son côlon et son rectum ont été arrachés. Selon une récente étude publiée dans The Journal for Healthcare Quality, des milliers d’incidents ont été signalés entre 2000 et 2012 avec le système Da Vinci. La plupart de ces opérations « ratées » ont été non déclarées. Cela nous poussent à nous demander si les robots sont vraiment efficaces.

 

 

Il faut tout d’abord savoir que l’utilisation de robots en chirurgie a à priori très peu de risque, grâce au fait que les mouvements ne sont pas complètement autonomes. Cependant, il peut y avoir des risques telle qu’une panne ou une difficulté technique. Cela peu créer d’énormes problèmes, spécialement si le robot était en train de faire une action sur le corps du patient. Si cela arrive, le chirurgien devra faire une chirurgie à cœur ouvert pour sortir les pièces du robot et continuer l’opération lui même.

Mais les principaux inconvénients sont le fait que la technologie robotique est extrêmement chère en terme de frais financiers.

La robotique dans la médecine change la donne, c’est une chance pour les hommes. Les opérations sont plus simples, le robot rend la tâche plus simple pour la chirurgie.

Ce qui rend l’intervention des robots dangereuses est le fait que ces derniers ne sont que des outils électroniques donc ils peuvent être défaillants ce qui s’avère dangereux pour le patient.

 

La robotique dans la médecine est donc vraiment  un signe de progrès puisque cela permet de sauver plus de vie et de mieux soigner. Cette aide, en plus, permet aux médecins d’être plus efficaces pour réduire la douleur plus rapidement lorsqu’il s’agit de soigner et pour améliorer leurs techniques durant une opération qui consiste à sauver des vies.

 

Ambroise B., Sarah G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*