Sébastien Loeb

Débuts en compétition (1995) :

Dans sa jeunesse, Sébastien Loeb était un gymnaste de très bon niveau : quatre fois champion d’Alsace (concours général, de minimes à benjamins) et une fois champion du Grand Est (concours général) en individuel, une fois champion d’Alsace par équipes en poussins (le tout au club d’Débuts en compétition (1995)).

Sébastien Loeb voulait faire une carrière d’électricien, commençant même un apprentissage à la compagnie Socalec proche de l’aéroport d’Haguenau en septembre 1994.

  • 1995 et 1996 : premiers pas au « Volant Rallye Jeunes »

Il fait ses débuts en rallye en 1995, en participant à l’opération Volant Rallye Jeunes, et échoue en finale à deux reprises consécutives.

  • 1997 : élu « Espoir Échappement de l’année »

Remarqué par Dominique Heintz et Rémi Mammosser, il intègre en 1997, à 23 ans, l’association qu’ils montent pour l’aider : Ambition Sport Auto. Après quelques succès dans des rallyes régionaux, il passe rapidement aux rallyes nationaux en Volant 106 et remporte les quatre épreuves auxquelles il participe, en catégorie 1 300 cm³ puis 1 600 cm³ classe N1 (rallyes régionaux du Florival, du Vignoble Alsacien, des Vins de Mâcon, et de Charlemagne). À l’issue de la saison, il est élu Espoir Échappement de l’année.

  • 1998 : participation au Trophée « Citroën Saxo Kit Car »

Rejoint alors par Daniel Elena, ils disputent ensemble quelques rallyes et terminent à la 6e position du Trophée annuel. Il se distingue en terminant 1er en classe A6 au rallye des Vins de Champagne, au rallye du Touquet et au rallye de La Rochelle. Sa plus belle performance est de finir 1er au scratch sur le rallye du Val d’Agout.

  • 1999 : vainqueur du Trophée « Citroën Saxo Kit Car »

En 1999, membre de l’équipe de France Espoirs FFSA, il remporte le Trophée annuel Citroën Saxo Kit Car. Il est de nouveau vainqueur au scratch du trophée au rallye du Val d’Agout, il remporte aussi dans sa catégorie (classe A6) les rallyes des Vins de Mâcon, du Rouergue, et de La Rochelle.

Pour ses premiers pas et en championnat de France, il gagne dans sa catégorie (classe A6) le rallye Alsace-Vosges.

Il fait aussi ses premiers pas en championnat du monde des rallyes, lors du rally de Catalogne, où suite à un accident il doit abandonner. Mais il obtient de bien meilleurs résultats pour ses deux autres apparitions au niveau mondial où il gagne en classe A6 (1 600 cm³) le Tour de Corse et le rallye Sanremo, sur Citroën Saxo Kit Car.

L’ascension en rallye (2000-2003)

Sébastien Loeb sur Saxo S1600 en Finlande 2001.

Loeb lors d’un test en Finlande en mai 2002.

  • 2000 : champion de France de Rallye Terre en 2 roues motrices.

Sébastien s’adjuge le titre de champion de France de rallye Terre 2 roues motrices 2 litres sur Saxo Kit Car. Dans ce championnat il s’adjuge dans sa catégorie les rallyes Terre de l’Auxerrois, de l’Auvergne, de Diois, de Langres, de Drailles, de Corse et des Cardabelle. Ses bons résultats lui permettent aussi de prendre la 3e place du Championnat de France Rallye Terre.

Citroën lui offre alors une Xsara Kit Car pour disputer le rallye du Var, qu’il remporte en fin de saison en championnat de France asphalte. Il est alors engagé par Citroën pour disputer le championnat de France 2001 complet. Dans le cadre de l’équipe de France, il découvre le pilotage d’une WRC à bord d’une Toyota Corolla (Corse, Sanremo).

  • 2001 : champion de France de Rallye Asphalte, champion du monde de Rallye Junior (JWRC) et premier podium en WRC

En 2001, il remporte aisément le championnat de France de Rallye Asphalte (six victoires sur les huit rallyes qu’il a disputés), et le championnat du monde junior super 1600 (JWRC) (cinq victoires). Il est engagé à bord d’une Citroën Xsara WRC, au rallye Sanremo. Il termine deuxième, sur les talons de Gilles Panizzi, celui que l’on surnomme « Tarmac master », réalisant ainsi son premier podium en WRC.

  • 2002 : première victoire en WRC

En 2002 il effectue de nombreux essais au volant de la Citroën Xsara WRC pour préparer l’engagement officiel du constructeur en championnat du monde et participe à quelques rallyes en championnat du monde. Il domine le rallye Monte-Carlo mais perd la victoire sur tapis vert à cause d’une erreur de l’écurie, finissant toutefois deuxième. Puis il remporte sa première victoire en WRC au rallye d’Allemagne le 25 août 2002. Hors championnat cette fois, il participe aussi début septembre au 3e rallye turc d’Anatolie sur Citroën Saxo VTS, invité par Citroën Sport Türkiye à Antalya, mais il est contraint d’abandonner.

  • 2003 : vice-champion du monde

Pour sa première saison complète en WRC, en Championnat du monde des rallyes 2003, il réalise l’exploit de devancer ses deux coéquipiers, Colin McRae et Carlos Sainz, tous deux anciens champions du monde. Il remporte officiellement pour la première fois le rallye Monte-Carlo, ainsi que sa seconde victoire au rallye d’Allemagne. Il gagne aussi pour la première fois le rallye San Remo.

Cette année-là, il gagne la course des Champions pour la première fois.

Champion du monde sur la Xsara (2004-2006)

Loeb au Rallye de Chypre en 2004

Sébastien Loeb au rallye de Chypre 2005

Loeb sur Xsara au Japon 2006

  • 2004 : premier titre

En 2004, il remporte le championnat du monde des rallyes avec six victoires au cours de la saison et devance Petter Solberg. Dix ans après Didier Auriol, il devient ainsi le deuxième Français titré au plus haut niveau du rallye mondial et égale au passage le nombre de victoires en une saison de Didier Auriol. Il est cependant le premier Français à être titré sur une voiture française, Didier Auriol ayant gagné sur une Toyota.

  • 2005 : deuxième titre

En 2005, il remporte une troisième victoire d’affilée au rallye Monte-Carlo.

Pour clôturer cette saison, il remporte la course des Champions pour la deuxième fois.

  • 2006 : troisième titre

En 2006, Citroën s’étant retiré, Sébastien court, toujours au volant d’une Xsara WRC, dans l’écurie privée Kronos Racing. En marge du championnat du monde WRC, il participe également au développement de la C4 WRC, la future arme de Citroën pour son retour en 2007.

En remportant le rallye du Japon le 3 septembre 2006 devant son concurrent direct pour le titre de champion du monde Marcus Grönholm, il bat le record du nombre de victoires de Carlos Sainz (27 victoires).

Nouveaux titres sur la C4 (2007-2010)

  • 2007 : quatrième titre

Loeb sur C4 WRC au Monte-Carlo 2007

Début 2007, lors de la traditionnelle promotion du nouvel an, Sébastien Loeb est nommé chevalier de la Légion d’honneur. La même année, pour la première sortie officielle de la nouvelle Citroën C4 WRC, il remporte l’épreuve inaugurale, assurant même le doublé pour Citroën avec son coéquipier Daniel Sordo.

  • 2008 : cinquième titre

Loeb sur C4 WRC au Monte-Carlo 2008

En 2008, il remporte la manche inaugurale devenant ainsi le seul à avoir signé cinq victoires au rallye Monte-Carlo, devançant Sandro Munari, Walter Röhrl et Tommi Mäkinen (quatre succès chacun).

Pour conclure l’année, il s’adjuge la course des champions pour la troisième fois.

  • 2009 : sixième titre

Loeb pendant la vérification du Rallye de Chypre 2009.

  • 2010 : septième titre

Loeb à Sofia pendant le Rallye de Bulgarie 2010

L’arrivée de la DS3 (2011-2012)

  • 2011 : huitième titre

La saison 2011 introduit de profondes modifications dans la réglementation technique des voitures homologables pour le championnat du monde des rallyes, notamment au niveau du moteur. Le plateau est ainsi entièrement renouvelé au sein de toutes les équipes engagées.

Sébastien Loeb au Rallye du Portugal 2011.

 

Sébastien Loeb au Rallye de l’Acropole 2011.

 

 

  • 2012  : neuvième et dernier titre

Loeb-Elena gagne le Rallye de Monte-Carlo 2012

 

L’avenir

Le 27 septembre 2012, dans le cadre du Mondial de l’automobile de Paris, Sébastien Loeb dévoile son avenir : il disputera un programme partiel en WRC en 2013, avant d’envisager un engagement en WTCC en 2014/2015 avec Citroën. Seule sa présence sur le Rallye Monte-Carlo en janvier 2013 est annoncée à ce jour .

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>