Le monument aux morts de la commune de Servaville-Samonville

Le monument aux morts de la commune de Servaville-Samonville

serva

Petite commune, Servaville-Samonville est une petite ville de 1064 habitants en Normandie. Elle est composée d’un seul monument aux morts datant de la premiere guerre mondiale ( 1914-1918). Quand on arrive au centre, on peut distinguer un monument aux morts, on ne sait qui en a decider la construction ni quand celui-ci à été construit. Il se situe au centre entre la mairie, l’église et le cimetiere situé sur un carrefour, là où il y a les choses les plus importante de la ville. Il est dans le centre de la commune pour qu’il soit visible aux yeux de tous, sur la route principale pour ne pas les oubliés.

Sur ce monument, il y a plusieurs noms, il y en a 14, donc 14 morts. Il y a que des noms d’hommes, deux noms qui reviennent deux foix, surement ils doivent etre de la même famille mais aucun nom de civil, ni aucune precision sur l’etat de grade de chaque combatant sur le monument.

Le monument est une pyramide avec une plaque en argent, la base est carré c’est là où il y a la plaque elle monte et se rétrécit avec écrit de nom de la ville et la date autour il comporte un message avec ecrit «  Mort pour la PATRIE », le symbole pressent dessus est une épée entourée de rameau d’Olivier, symbole de la gloire et de la paix il est aussi dans l’antiquité un emblème de feconditée. C’est un monument neutre.

Stacy

Le monument aux morts de Saint Léger du Bourg Denis

Le monument aux morts de Saint Léger du Bourg Denis

Saint léger du Bourg Denis et une petite commune situé à coté de Rouen, son monument au mort de la guerre 1914-1918, 1939-1945 se trouve dans le cimetière à coté de l’église, il est délimité par des chaînes et se présente sous forme de plaques. Devant le monument ce situe une statue représentant le crucifix et deux femmes ces deux femmes symbolisent le deuil et la tristesse, la statue comporte un message en latin : « Ego sum Resurrectio et vita » .Les obus présent autour du monument donne une   signification guerrière au monument mais aussi  la violence et la force.  Le monument comporte une cinquantaine de noms de soldats morts durant les deux guerres mondiales (1914-1918   1939-1945) les soldats mort a la guerre pour la guerre sont regroupés sur le même monument.

Beaucoup de personnes viennent se recueillir sur ce monument, ce monument comporte le nom d’une personne de ma famille : Limare  Raymond Emile Jules il est mort durant le conflit (1939-1945) c’est une victime civil il est mort à Blainville-Crevon à l’âge de 40 ans.

 

Carl

Le monument aux morts de Darnétal

Le monument aux morts de Darnétal

La ville de Darnétal est une commune urbaine d’environ 10000 habitants. Elle possède deux tours avec le noms des morts de la seconde guerre mondiale, des tombes individuelles de soldats de la première guerre mondiale ainsi qu’un monument au morts des deux guerres à la mémoire des enfants et des femmes. Ces monuments sont situés dans le cimetière pour rester dans le coté funéraire et le respect des morts durant ces deux guerres. Il reste tout de même un peu à part du reste des autres tombes, dans une sorte de petit jardin au fond du cimetière. Ces monuments sont neutres, il n’y a aucun drapeau n’y aucune inscription en rapport avec la France.

darnétal

Il y a 50 tombes des morts de la première guerre mondiale.

Le monuments au morts des deux guerres à la mémoire en hommage aux femmes et aux enfants décédés durant ces deux périodes est situé au fond du « jardin ». Quand on arrive c’est ce monument qui apparait en premier, c’est aussi le plus grand et le seul possédant une statue, cette statue représente un soldat. Il y a indiquer sur le monument les noms des femmes et des enfants qui sont morts durant ces périodes ainsi que les dates 1914-1918 et 1939-1945.

darnétal 2

Kevin

 

Monument aux morts de Saint Léger du Bourg Denis

Monument aux morts de Saint Léger du Bourg Denis

saint léger En ce jour de 11 Novembre dans l’ancienne commune de Saint Léger du Bourg Denis située seulement à 5 km des Rouen, dans le cimetière Nord près de l’église Saint-Léger on peut voir beaucoup de personnes se recueillir sur le monument aux morts.  Les personnes présentes entourent le monument qui est délimité par un petit muret et des chaînes. Ce monument regroupe la première guerre mondiale (1914-1918) et la seconde (1939-1945). Il est composé de plaques et de statues. Il comporte environ une quarantaine de noms de personnes mortes pour la Patrie. Il fait à peu près une dizaine de mètres. Ce monument comporte un message « Ego sum Resurectio et vita ». On retrouve des symboles comme la femme, c’est le symbole féminin de la République Marianne. Cela symbolise aussi le deuil et la tristesse. Ce monument est symétrique. On peut y voir de vrais obus qui ont été posés. Ces obus donnent une signification guerrière au monument. Une gerbe à été posé sur le monument en se jour de deuil. Zakaria

Monument aux morts de Rouen (rive gauche)

Monument aux morts de Rouen (rive gauche)

Présentation générale

Dans la ville de Rouen Rive Gauche, une ville urbaine plutôt grande, le monument aux morts  se trouve à Champlain. Ce monument  aux morts est délimité par de la verdure composée de fleurs, qui amènent à des marches menant  au monument. Réalisé en 1926 par le sculpteur royaliste Maxime Real Del Sarte, ce monument regroupe les soldats défunts de la première et seconde guerre mondiale. Il est situé sur un rond point entre Saint Sever et le pont L’ile-Lacroix. Le monument est placé ainsi afin que tout le monde puisse le voir.

rouen 1

Les noms des soldats défunts

 Ce monument ne comporte aucuns noms de soldats morts durant les deux guerres mondiales car il porte uniquement un hommage à tous les hommes morts au combat durant 1914-1918 puis 1939-1945.

rouen 2

Symbolique des message

 Ce monument se présente comme étant un pilier pointé vers le ciel. Il comporte diverses statues représentant deux soldats, un de la première guerre mondial et l’autre de la seconde. Nous pouvons également voir sur un second niveau une femme, symbolisant la Mère de la patrie, tenant dans ses bras deux enfants symbolisant le peuple délivré. Au sommet de ce monument, nous pouvons apercevoir un ange symbolisant le soutient des morts et la protection des enfants de la patrie.

 

rouen 3

 

Pacôme et Quentin

 

Le monument aux morts du Boulingrin (Rouen)

Le monument aux morts du Boulingrin (Rouen)

Sur la place du boulingrin il y a un monument que chaque Rouennais connaissent l’ampleur celui-ci car il est mythique.

Bou 1 Bou 2

Le monument fait référence aux guerres mondiales grâce a ça :

« Aux forains morts glorieusement 1914 pour la patrie de 1918 » ainsi que « A Nos Morts de la guerre 1939 – 1945 soldats requis  déportés et victimes de la collaboration et du nazisme » ces messages montrent  la tristesse de ces guerres.

Sur ce monuments aucuns noms de soldats n’est écrit, malheureusement nous ne pouvons pas savoir qui sont ces soldats ou pour que les familles se recueillissent.

Ce monument est constitué de plusieurs statues qui montre les symboles et les messages des deux guerres ; celui-ci est un demi-cercle constitué de quatre colonnes sur lesquelles un font est installé, sur celui-ci il  y a des fresques représentant les combats des soldats. Au milieu de il y a groupes composent de deux lions qui tirent un char sur lequel est  il y a une femme en Ange  qui tiens de son bras gauche un Poilus sur le point de mourir et de son autres bras elle tient une couronne de lauriers.

Marion

Le monument aux morts de Quincampoix

Le monument aux morts de Quincampoix

Ce monument se trouve dans une petite commune en zone urbaine. Il est situé dans le cimetière près de l’église. Le monument n’est pas protéger, i l est accessible à tout public et est visible depuis la place.

Quincampoix 1

Le monument représente la première ainsi que la seconde guerre mondiale. Sur celui-ci on peut observer les noms d’une quarantaine de mort classés par dates.

Quincampoix 2

Le monument est assez petit et peu décoré. Il est en forme de tour avec une plaque en bas où il est écrit « Honneur et patrie ». Tout en haut du monument on voit une croix de guerre qui symbolise la décoration accordée pour récompenser une action méritante et glorieuse d’un soldat. On voit aussi deux épées dans la croix, ça montre la violence ainsi que la force. Il y a aussi une couronne de Lauriers qui symbolise la victoire. A l’arrière il est écrit en latin « requiscant in pace ».

Maxime

Le monument aux morts de Servaville-Salmonville

Le monument aux morts de Servaville-Salmonville

Servaville

Le monument se trouve à Servaville-Salmonville dans un petit village en milieu rural. Le monument est délimité par des fleurs, il n’indique pas qui en a décidé la construction ni quand, en revanche, il est indiqué qu’il porte sur la première guerre mondiale (1914-1918).

Les 2 guerres sont dissociés peut-être car il y avait trop de morts.

C’est quand on arrive à Servaville que l’on peut apercevoir le monument au morts entre l’église, le cimetière et la mairie sur un carrefour car les morts sont enterrés au cimetière et l’église est à côté car c’est un symbole religieux.

Le monument comporte des noms de morts, il en comporte 14.

Il y a 2 noms qui reviennent 2 fois sur le monument, ils étaient probablement de la même famille.

Il n’y a que des noms d’hommes, que des soldats, il n’y a pas de noms de femmes, il n’y a pas non plus de précisions sur le grade des soldats.

C’est une sculpture avec une plaque comportant le noms des soldats morts dessus.

Quand on observe, on peut voir que le monument est en 2 parties, en haut il y a le nom de la ville et les dates de la première guerre mondiale.

On observe aussi une épée gravée.

Sur la deuxième partie du monument il y a une plaque où il y a écrit le nom des morts.

On constate que monument comporte un message <Mort pour la patrie>.

Il y a une épée représentée sur le monument entourée de rameau d’Olivier, qui est le symbole de la gloire et de la paix. Il est aussi dans l’antiquité un emblème de fécondité.

Léna

C’est un monument neutre.

 

Le monument aux morts de Bihorel

Le monument aux morts de Bihorel

Présentation générale

Le Monument aux morts de Bihorel (76420) se trouve dans la commune de Rouen, une commune petite et urbaine. Le monument aux morts se situe au milieu du cimetière de Bihorel. Trois autres monuments aux morts sont dans cette communes, qui portent tous les trois sur la 1ère et 2ème Guerre Mondiale et sur la guerre de 1870. Les 1ère et 2ème Guerres Mondiales sont regroupées car Hitler a toujours voulu prendre sa revanche face à la France. Les monuments sont plus généralement localisés dans des cimetières, près de la Mairie ou encore sur la place. On peut donner comme explication que le fait que la plus part des monuments aux morts sont placés dans un cimetière c’est par rapport aux morts et pour la mairie c’est par rapport aux Français disparus etc…

Les noms

Le monument aux morts de Bihorel comporte plusieurs noms: de soldats (FECAMP Eugène), de caporales (FRITIER Prosper), de chasseurs (GENTIL Alfred), de victimes civiles et militaires (BUOUET Yvonne), de disparus (MAURICE Charles). En bas du monument aux morts est présentée une plaque noire où il est écrit « Les anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunis » , ce sont ceux qui sont morts pour la guerre d’Indochine. Il est également écrit sur le monument aux mort « Reims », « Verdun »… Par contre, il n’y a aucune information sur le mort, le disparu, les civiles etc…

Symbolique et message

Le monument se présente comme une grande plaque très haute d’une forme rectangulaire. Un hommages est écrit sur la statut « aux enfants de Bihorel morts pour la France ». J’ai pu apercevoir trois symboles, le drapeau tricolore de la France, la feuille et une médaille qui représente les militaires.

Sarah

 

 

Le monument aux morts de Bihorel

Le monument aux morts de Bihorel

Le monument au mort de la guerre 14-18 que je vais décrire ce trouve dans la petite commune de Bihorel .il est délimité par des poteaux noire. Le monument et inauguré le 27 juin 1920. Conçu par l’architecte Eugène Fauquet et réalisé en pierre par d’Euville. Il est situé a la partie la plus ancienne du cimetière, dans l’allé principale, pour que nos regard soit fixé pour ceux qui sont morts pour la France. Sa partie principale, d’une hauteur de 6,50 mètres, est constituée d’une pyramide quadrangulaire surmontée d’un chapiteau comprenant des guirlandes de laurier. Au sommet se trouve un pyramidion, orné d’étoiles d’or, symboles d’immortalité. Au pied du monument, un caveau renferme les restes de quatre soldats. Sur chaque face il y a des noms de soldat mort et sur la face principale les noms de sergent et de caporal.

Il y a eu 28 mort, dont certain civile et une femme parmi eux. Le message sur le monument au mort est  » au soldat français mort pour la France »

Max