Publié le 18 novembre 2012 dans Critiques littéraires et artistiques par critiques Commentaires fermés sur Critique Littéraire: Anna Gavalda « Ensemble c’est tout »

Ensemble c’est tout est un roman écrit par Anna Gavalda. Ce fabuleux ouvrage raconte la vie d’une femme qui vit à Paris, et de son entourage. Cette femme, nommée Camille, travaille en tant que femme de ménage le soir dans les bureaux, artiste talentueuse, mais très peu aisée, elle vit difficilement sous les combles d’un immeuble dans une petite chambre de bonne. Elle vient à rencontrer un de ses voisins, Philibert, héritier d’un immense appartement. Il est très cordial, gentil, mais aussi «ancien». Elle l’invite à diner un soir. Quelques temps après, elle tombe très malade, et Philibert la sort de sa chambre de bonne mal isolée afin de la mettre au chaud chez lui. Elle rencontre donc son colocataire, Franck, cuisinier passionné, très brut et terre à terre qui aime s’amuser, on découvre chez lui un grand mal-être qu’il tente de cacher. Très vite, Camille «emménage» et l’entente avec Franck reste parfois tendue, jusqu’à ce qu’ils se trouvent des points communs, et établissent une amitié. Camille rencontre la grand mère de Franck, Paulette, qui est partie dans une maison de retraite. Par la suite, cette dernière va venir vivre également chez Philibert, Camille quitte son boulot pour devenir son aide soignante. Franck et Camille tombent finalement amoureux.

 

Durant l’histoire il y a certes peu de rebondissements, mais il est très bien écrit, malgré ses 608 pages, il se lit vite car le vocabulaire est moderne. On y trouve également beaucoup d’ironie, et d’auto dérision de la part des personnages principaux. Certains passages laissent perplexe, et amènent le lecteur à réfléchir car certaines situations peuvent être vécues dans la vie de tous les jours: un ami qui nous accueille chez lui, des nombreuses prises de tête, moments de déprime ou de joie.
Ce roman est très réaliste, avec beaucoup de passages remplis d’émotion, tel que le moment où Franck retrouve sa grand-mère, ou bien d’autres. Il fait se rendre compte de nombreux problèmes de la vie: manque d’argent, situations difficiles avec les parents…que tout cela peut nous arriver un jour. On ressent tout le long du roman les sentiments des personnages, leur moments de détresse..

 

C’est un livre à lire absolument, je l’ai moi-même beaucoup aimé.

 

Héloïse L.

Publié le 18 novembre 2012 dans Critiques littéraires et artistiques par critiques Commentaires fermés sur La guerre des fées, Herbie Brennan

La guerre des fées, de Herbie Brennan a été publié en 2007 en livre de poche, ce qui permet de l’emmener partout avec soi.
La couverture est assez simple, elle présente deux des principaux opposants du livre, Pyrgus Malvae et Beleth. Le seul inconvénient est que le héros est représenté avec des ailes, ce qui fait supposer que cela va être un conte pour enfants.

Ceux qui aiment le genre fantastique vont tout de suite accrocher. Il est un peu long à lire au début, car on attend le chapitre 8 avant d’entrer dans le monde parallèle et de comprendre le rapport entre l’histoire et le titre, mais c’est probablement le seul point faible de ce livre.

Ce qui fait la force de ce roman est probablement le fait que le monde imaginaire soit ancré dans la réalité du XXème siècle. L’association entre la technologie et la magie, par exemple: le portail permettant de passer d’un monde à l’autre est donc magique mais il se sert de phénomènes naturels et de technologie pour fonctionner. Les détails donnés par l’auteur sur des objets qu’il invente dans l’histoire donnent le sentiment qu’ils existent réellement et montrent la volonté de l’auteur de rendre son roman le plus complet possible.
De plus l’usage du narrateur omniscient permet d’augmenter le suspens, car le lecteur sait tout ce qui se passe, mais est parfois étonné par les réactions des personnages et cela crée donc un effet de surprise.

C’est pour toutes ces raisons que je conseille de lire La guerre des fées et les 3 tomes suivants.

 

Sophie de Bressy

Publié le 18 novembre 2012 dans Critiques littéraires et artistiques par critiques Commentaires fermés sur GALLICA, Henri Loevenbruck

Gallica, un nom bien mystérieux pour nommer un pays de légende, dans lequel, Bohem, fils adoptif d’un louvetier, se retrouve emporté dans les péripéties de son destin.

La couverture de cette trilogie nous emmène directement dans l’histoire et l’univers de l’auteur : une France réinventée, tribale et légendaire. Les amateurs de fantastique et d’histoire seront servis !
Suspens et amour sont aussi au rendez vous pour former ce chef d’œuvre. En effet, l’auteur Henri Leovenbruck a très bien intégré l’amour difficile qui lie Bohem à Vivienne, tout comme son amitié avec les Compagnons du devoir.

L’auteur nous donne l’envie de le lire par le suspens qu’il crée et nous avons de plus en plus l’envie de comprendre l’intrigue.
Ce livre fait aussi réfléchir sur l’amitié et l’importance de celle-ci, tout ceci est raconté avec une petite pointe d’humour pour détendre le lecteur.

Un monde où l’on doit atteindre ses rêves et accomplir son destin,
voila ce qu’est Gallica.

 

Lenfant Orlane.

Publié le 14 février 2012 dans Critiques littéraires et artistiques par critiques Commentaires fermés sur Critique Intouchables

Intouchables

Critique

Ce film d’Eric Toledano et Olivier Nakache, sorti en 2011 raconte l’histoire suivante: à la suite d’un accident de parapente, Philippe incarné par François Cluzet, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss (Omar Sy), un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra… Intouchables.

Tout d’abord, Intouchables est un film magnifique, plein de sentiments et très touchant. Son universalité touche tous les publics, ce film est multi-générationnel.

Ensuite, c’est également un film qui dénonce les préjugés de la société avec humour envers les handicapés et les personnes de couleurs issus des cités.

Enfin, le jeu des acteurs est formidable et fait passer des sensations fortes et intenses. Omar Sy fait grande impression malgré son peu d’expérience dans le cinéma.

Pour conclure, c’est un film touchant, humain, drôle… A voir absolument !

Lechat Coralie

Gielly Marion

Guille Gwendoline

Publié le 14 février 2012 dans Critiques littéraires et artistiques par critiques Commentaires fermés sur TITANIC

Film américain de James Cameron, sorti en 1997. C’est un des seuls films à avoir obtenu 11 oscars.

Ce film raconte en grande partie une histoire vraie, celle du Titanic, le plus gros paquebot du monde, réputé insubmersible. Le 14 avril 1912 à 23h40, le Titanic entre en collision avec un iceberg, malgré les efforts de l’équipage pour éviter ce dernier. Ce naufrage causa la mort d’environ 1500 personnes.

Le naufrage de ce navire sera à l’origine de nombreux ouvrages tels que des films, téléfilms, des livres et des documentaires.

Il raconte en parallèle l’histoire de Rose (Kate Winslet) et de Jack (Leonardo DiCaprio). Rose se sent de plus en plus piégée par la haute société qui lui dicte ce qu’elle doit penser et faire. Alors qu’elle veut se suicider en se jetant à la mer, Jack la sauve et ils deviennent amis. Le lendemain ils discutent longuement sur leur existence. Rose envie la vie sans attache de Jack. Lors du naufrage du navire, Rose réussit à s’en sortir mais Jack meurt d’hypothermie dans l’eau glaciale. Lorsqu’elle est repêchée par les secours, elle donne comme nom Rose Dawson,; elle ne donnera plus aucun signe de vie à sa famille.

Je conseille ce film car c’est un grand classique du cinéma. Le fait qu’il relate des faits partiellement réels le rend particulièrement intéressant.

DUPONT Valentin

CHOUQUET Julie

HAREL Lucie

Publié le 14 février 2012 dans Critiques littéraires et artistiques par critiques Commentaires fermés sur Les Petits Mouchoirs de Guillaume Canet

Les Petits Mouchoirs

Film de 2010 de Guillaume Canet avec Joël Dupuch, Jean Dujardin, Marion Cotillard, Benoît Magimel, François Cluzet, Gilles Lellouche et Laurent Lafitte.

Ce film se déroule au Cap Ferret. Une bande d’amis se retrouvent en vacances pendant qu’un des leurs est entre la vie et la mort à l’hôpital à Paris.

Ce film présente de nombreux points négatifs notamment quelques longueurs. Nous pouvons citer la fin, c’est-à-dire l’enterrement de Ludo. De plus, les acteurs sont pesants, comme Matthieu Chedid. Il y a également une accumulation de clichés sur les personnages et les situations.

Mais il y a également des points positifs comme les jolis paysages du sud-ouest et une musique agréable.

Raphaël Rauch, Tanguy Janin et Victor Auphan

Page suivante »