Lycéens des villes, lycéens des champs

Le blog littéraire des élèves du Lycée Jehan Ango de Dieppe

Lycéens des villes, lycéens des champs header image 2

Les Gens dans l’enveloppe par Gauthier Patry

18 mars 2016 · Pas de commentaire

Les gens dans l’enveloppe.

Présentation :

Le livre s’intitule « Les gens dans l’enveloppe. », écrit par Isabelle Monnin.

La première de couverture est composée de plusieurs photos d’une famille, du nom de l’auteure et du titre du livre.

La quatrième de couverture est aussi composée de plusieurs photos avec le résumé de l’histoire. Le livre contient un roman, un album photo, l’enquête d’Isabelle Monnin et un CD qui est interprété par Alex Beaupain.

L’auteure est journaliste au Nouvel Observateur. Elle vit à Paris, dans le dixième arrondissement. Elle est auteure « Des vies extraordinaires d’Eugène. », de « Second tour pour les bons sentiments » et elle publie en 2015 «  Les gens dans l’enveloppe. »

Résumé du livre :

En juin 2012, Isabelle Monnin achète à un brocanteur sur internet un lot de 250 photographies d’une famille dont elle ne sait rien. Les photos lui arrivent dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe, il y a des gens, à la banalité familière, bouleversante. Elle décide de les inventer puis de partir à leur recherche.

Arguments ( ce qui m’a plu dans le livre) :

Pour commencer, l’auteure entremêle la fiction à la réalité et la réalité à la fiction. Dans le roman elle imagine une petite fille qu’elle appelle « Laurence ». Au tout début de son enquête elle voit sur « un tirage papier » une petite fille qu’elle appellera « Sandrine ou Stéphanie ou Laurence ». Et au fil de l’enquête elle s’appellera finalement « Laurence » car « Laurence » est bien réelle. Ceci est la preuve que l’auteure mêle des extraits du roman aux révélations de son enquête.

De plus, Isabelle Monnin se compare à travers des photos de la famille. Plus particulièrement la photo avec une « petite fille au pull rayé ». Elle imagine que cette petite est née comme elle « au début des années 1970 », qu’elles ont « entendu les mêmes chansons, rêvé aux même vedettes, qu’elle non plus n’était jamais attachée dans la voiture de son père, je peux raconter qu’elle et moi avons vécu le même genre d’enfance. » Grâce à cette comparaison avec cette petite fille nous connaissons l’enfance de l’auteure.

Et pour finir, dans l’enquête Isabelle Monnin écrit comme un journal intime. On le reconnaît grâce à des dates « 18 mai 2013 », grâce à son opinion personnelle « Elle a la beauté des enfants graves » et beaucoup de descriptions sur les photos. « Ce qui frappe en premier ce sont ses lunettes noires ». En écrivant de cette manière nous sommes dans l’intimité de l’auteure et grâce à cela nous la connaissons mieux.

Mon opinion :

C’est un livre très intéressant et captivant. J’ai préféré l’enquête au roman car il y avait bien plus de détails sur les photos. Or dans le roman je trouve certaines présentations de personnages trop longues et quelque peu lassantes.

Conclusion :

« Les gens dans l’enveloppe » est ainsi un livre moderne et singulier, faisant œuvre de vies ordinaires. Il interroge le rapport entre la romancière et ses personnages. Il est surtout l’histoire d’une rencontre, entre eux et Isabelle Monnin.

monni bIsabelle Monnin et Alex Beaupain

Catégorie : Les gens dans l'enveloppe - Isabelle Monnin