Les objectifs

 

L’année 2015 est un moment particulièrement fort et significatif, en raison de l’accueil par la France de la conférence des Nations unies sur le changement climatique, Paris-Climat 2015, moment propice à la mobilisation nationale pour démontrer l’exemplarité de la France dans la lutte contre le changement climatique : cette classe de découverte est une action concrète permettant de participer à cet effort collectif indispensable des établissements de l’enseignement public.

La loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République a introduit l’éducation à l’environnement et au développement durable dans le code de l’éducation. Cette éducation débute dès l’école primaire et vise à éveiller les enfants aux enjeux environnementaux. Elle comporte une sensibilisation à la nature et à l’évaluation de l’impact des activités humaines sur les ressources naturelles.

Cette classe de découverte est l’occasion d’impulser une nouvelle dynamique pour intégrer pleinement l’éducation au développement durable à l’école élémentaire et tenter de conduire une politique exemplaire en la matière. Elle s’appuiera sur les activités déjà mises en place au sein de la classe et tout au long de l’année scolaire et constituera un temps fort venant concrétiser les enseignements réalisés en classe.

Les approches interdisciplinaires, associant plusieurs compétences du socle, permettront d’optimiser la gestion des temps d’activité, par exemple en développant les compétences relatives à la rédaction de textes à partir des éléments d’observation et de conclusion obtenus pendant la séance de sciences, ou encore en travaillant la compréhension des textes documentaires lors de séances de recherches sur documents.

Le développement durable étant défini comme « le développement qui répond aux besoins des générations actuelles sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoin » (rapport Brundtland, 1987), cette classe de découverte aura pour objet de permettre aux élèves de travailler sur les trois perspectives du développement : écologique, économique et social.

Schema_du_developpement_durable.svg_307491.96Les « trois piliers du développement durable » :

. économiquement viable (satisfaction des besoins d’une génération)

. socialement équitable (solidarité entre les sociétés)

. écologiquement reproductible.

 

Cette éducation au développement durable est mise en œuvre dans le cadre d’une démarche partenariale entre la communauté éducative (enfants, parents, enseignants et conseillers pédagogiques), les collectivités territoriales qui participent au financement du projet, et les parties prenantes et associations,  intervenant dans le champ de cette éducation transversale : le Lycée d’Enseignement Général et Technologique Agricole Edouard de Chambray, le Centre de Ressources et d’Education à l’Environnement (CREE), le Syndicat mixte pour l’Etude et le Traitement des Ordures Ménagères de l’Eure (SETOM).

Cette action est également le fruit d’un engagement de la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale (DSDEN de l’Eure), et du travail actif du groupe départemental  « Sciences et éducation au développement durable » : pour en savoir plus… mission sciences 27 et mission EDD 27.

Flux des commentaires

Pas encore de réaction



Certains codes HTML sont OK

ou, faites un trackback.

*