Mai 12 2011

EDD

Publié par

Le Chewing-gum

 

Qu’est-ce-que le Chewing-gum ?

1 – Définition

Le Chewing-gum appelé gomme à mâcher, ou chiclette, ou encore chique est une gomme destinée à être mâchée.

C’est Thomas Adams, qui en mélangeant du chicle avec de la résine et du sirop, a fabriqué et commercialisé en 1872 les premiers Chewing-gums en 1872.

 

2 – Histoire

Dès la préhistoire, les hommes mâchaient de la sève de conifères : des empreintes dentaires ont été laissées sur des résines dont les polyphénols devaient servir d’antiseptique. Il y a plus de 5000 ans, les Mayas, au Mexique, mastiquaient de la sève de sapotillier pour se muscler les mâchoires et les femmes pour se rafraîchir l’haleine. La sève de cet arbre est un latex appelé chicle. Les Grecs utilisaient, quant à eux, le pistachier lentisque.

Les Asiatiques mâchaient le bétel, les Amérindiens des Andes chiquaient les noix du kolatier et ceux d’Amazonie chiquaient des boulettes de tabac. Les Européens adoptèrent cette attitude suite à l’importation de cette plante en France en 1560.

Le chewing-gum moderne naît en Amérique ; en 1869, Antonio Lopez de Santa Anna, général mexicain, est chassé de son pays par la révolution. Il arrive à New York avec son « Trésor de Mexico » : 250 kg de sève séchée de sapotier pour en faire un substitut au caoutchouc. Il charge Thomas Adams de négocier le chicle qui, finalement, s’avère impropre mais Adams conserve le stock et le revend en pharmacie à un coût inférieur à la paraffine. C’est le début du succès.

 

D’autres pionniers tentent d’améliorer le produit mexicain : William J. Whit y ajoute du sirop de glucose dans son « Yucatan chewing-gum ». William Semple, dentiste de l’Ohio, obtient le premier brevet de l’invention du chewing-gum moderne en dissolvant du naphte (mélange d’hydrocarbures, utilisé notamment comme combustible ou comme dissolvant) et de l’alcool et en y ajoutant une petite dose de réglisse pour lui donner un goût agréable William Wrigley Jr, quant à lui, se charge de lancer le produit sur tout le continent grâce à de grandes campagnes de publicitaires à la fin du XIXè.

Le chewing-gum a été popularisé en Europe par les Américains à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les forces armées des Etats-unis fournissaient à leurs soldats des chewing-gums. En effet, ce sont les forces Américaines qui en offrirent aux habitants lors de la Libération en juin 1944.

 

Composition

Je vous présente 2 compositions de 2 Chewing-gum différents :

 

– Hollywood STYLE sans sucre à la chlorophylle :

(En 1952, Hollywood à fait paraître son 1er Chewing-gum à la chlorophylle).

 

Edulcorants (Sorbitol, Sirop de maltitol, Xylitol, Maltitol, Aspartame, Acésulfame K, Sucralose), Gomme base, Arômes, Humectant (Glycérol), Emulsifiant (Lécithine de tournesol), Colorant (E141), Antioxygène (E321).

 

– Freedent sans sucre Goût Framboise:

 

Edulcorants Sorbitol, Mannitol, Aspartame, Acésulfame K, Gomme base (Contient de la Lécithine de soja), Humectant Glycérol, Arômes, Acidifiants Acide Citrique; Acide Malique, Acide Fumarique; Exhausteurs de goût Guanylate disodique, Inosinate disodique; Antioxygène BHA.

 

Préparation

La gomme de base est un produit complexe à fabriquer : les ingrédients sont dosés avec rigueur pour obtenir des gommes plus ou moins élastiques. Les ingrédients sont malaxés entre une heure et une heure et demie dans un pétrin qui fonctionne comme celui des boulangers. Le malaxage fait chauffer la gomme. Elle atteint au final une température de 95 °C à 98 °C.

 

Le mélange des ingrédients

On ajoute à cette base les arômes, les édulcorants ou le sucre ainsi que divers additifs. Les ingrédients et la gomme de base sont mélangés dans un pétrin pendant 15 à 20 minutes. En fin de malaxage, la pâte atteint une température de 50 °C environ.

 

La mise en forme

On verse la pâte à mâcher à l’intérieur d’une extrudeuse. Bien pressée, elle forme maintenant des bandes plus ou moins épaisses. Les bandes passent ensuite dans le laminoir et sont découpées en tablettes ou en noyaux de dragées.

 

La maturation de la pâte

Après refroidissement, on maintient le tout à une température et une humidité précises pendant 6 à 48 heures. Cette phase est très contrôlée, la qualité des chewing-gums en dépend.

 

Le conditionnement

Les tablettes sont enveloppées dans un emballage en aluminium pour conserver toute leur saveur. Elles sont ensuite mises en paquets.

Les dragées sont d’abord recouvertes de sucre durci avant d’être emballées dans de petites boîtes en carton.

 

La Consommation

Dans le monde, on consomme 580 000 tonnes de Chewing-gum.

La France est le 2ème pays le plus consommateur de Chewing-gum (490 g par personne en 1 an contre 600 g par Américain en 1 an).

 

Effets sur la santé

1 – Les bienfaits

Le chewing-gum aide à se concentrer et à combattre le stress.

2 – Les méfaits

La consommation excessive du Chewing-gum entraine des effets laxatifs.

Ces effets sont dus à la présence d’un additif particulier, le sorbitol.

Le Xylitol réduit cet effet. De plus il bouche les artères.

La mastication prolongée favorise les ballonnements.

 

Contrairement aux idées reçues, la consommation de chewing-gum ne favorise pas l’apparition de caries, au contraire la mastication entraine une salivation importante qui protège et nettoie les dents.

 

L’impact écologique du chewing-gum sur la planète.

Les chewing-gums laissés sur la voie publique et dans la nature posent un problème, parce qu’ils dégradent la voie publique et la nature, car ils mettent 5 ans à disparaître et sont très durs à enlever. Mais il existe plusieurs façons de les enlever :

– la cryogénisation à l’aide d’un extincteur

– les engins qui nettoient le sol à une pression de 10 bars : mais insuffisant pour décoller toutes les pâtes du bitume.

– les machines Gumbuster à vapeur haute pression qui enlèvent un chewing-gum en 7 secondes sans produit chimique.

En France, les machines Gumbuster sont fournit par la société OPREYFRANCE.

Mais pour mâcher intelligemment, il faut, une fois son chewing-gum fini, le mettre dans son emballage d’origine et le jeter à la poubelle.

 

En Conclusion

Pour mâcher écolo, prenez le chewing-gum appelé Chicza, fait au Mexique à partir de sève d’arbre de la forêt tropicale (comme leurs ancêtres les Mayas). L’autre bon point de ce chewing-gum est qu’il est biodégradable car il se dégrade juste après la mastication

OUDIN Pierre, 6°1


 

Les Dangers de la Malbouffe

 

En 50 ans notre alimentation a beaucoup changé avec de plus en plus de plats préparés et d’aliments transformés gras et qui contiennent beaucoup de produits chimiques.

La majeure partie des décès chaque année liés à la malbouffe sont dûs à un accident cardiovasculaire* et cela à cause de la malbouffe. La malbouffe peut favoriser l’obésité*,le diabète*,les maladies cardiovasculaire,certains cancers,des dépressions etc.

Quelques exemples significatifs !

Maintenant dans un sorbet au citron il n’y a pas de citron mais seulement un arôme.

En une année on devrait consommer 300g de sel mais nous retrouvons du sel dans les yaourts, viennoiseries, la confiture etc du coup notre consommation de sel par an est de 4kg.

Pour éviter la malbouffe préférez les produits naturels et évitez les produits transformés.

 

*Le diabète : est dû à un taux de sucre anormal dans le sang.

*Accident cardiovasculaire : est une maladie du cœur et des vaisseaux sanguins.

*L’obésité : masse corporelle supérieure à la normale.

 

 

Quelle est la conséquence du micro-onde sur la santé ?

Comme le dit son nom le micro-onde permet de réchauffer les aliments ou les faire cuire car il produit des ondes.

D’après une recherche mené par un scientifique ALLEMAND le micro-onde serait dangereux pour la santé : maux de tête, mal de ventre et parfois cancer…

Il y a quelques règles à respecter pour ne pas avoir ces problèmes :

– Vérifier que la porte soit bien fermée,

-Vérifier que la porte ne soit pas cassée,

-Ne jamais ouvrir la porte quand le micro-onde est en marche …

Mais cela n’empêchera tout de même pas les ondes de sortir.

Et il n’y a pas que le micro-onde :

-les portables, les télévisions, les ordinateurs, les radios…

Il y a une solution efficace contre les ondes c’est de mettre un cereus peruvianus (cactus) qui absorbe toutes les ondes.

Alors que peut-on faire maintenant ?

Nous ne pouvons plus nous passer de l’électronique, du nucléaire et de l’électricité ; sauf que toutes ses énergies artificielles que nous avons créées sont mauvaises pour nous.

DAVENET ALEXIS 6°1 BLOTS SIMON 6°1

 

 

Le coca cola, un pesticide

Plutôt que d’acheter très cher des pesticide brevetés , les agriculteurs indiens prennent du coca cola pour tuer les insectes. Ils pulvérisent entièrement leurs champs de coton et de piments de coca cola . Au mois d’octobre des centaines d’agriculteurs prennent du coca cola pour tuer les insectes.

Ils cultivent plusieurs hectares de coton, 1Litre de pesticide brevetée coûte 170 euros, alors que le coca cola coûte seulement 50 centimes. Le coca cola est efficace pour nettoyer les toilettes et les pare-brise. Le coca cola est un puissant antirouille. Le coca cola contient beaucoup de caféine .

Chaque jour, dans chaque magasin du monde il y a 1,5 milliard de bouteilles de coca cola vendus, c’est à dire 29 milliards d’euros en 2007.

Il y a du sauté de porc dans le coca cola bio .

Dans une canette de coca cola il y a 10 sucres = 39 g de caféine

Dans une bouteille de 75 cL de coca cola il y a 17 sucres = 65 g de caféine

Dans une bouteille de 1,5L de coca cola il y a 28 sucres = 108 g de caféine.

 

Loghan Hequet

et

Jordan l’orphelin

 

Le chlore dans les piscines

Tous les adultes disaient que la piscine était bien pour leurs enfants car c’était une activité sportive. Lors d’une rencontre avec des sientifiques de la sécurité sanitaire française, il a été démontré que ça pouvait provoquer des maladies respiratoires telles que l’asthme, le rhume des foins*ou les essoufflements.

En effet, le chlore en présence de matieres organiques corporelles(salive,la sueur) engendre des produits toxiques pour l’appareil respiratoire.

 

*les allergies au pollen

Le chlore dans les couche culotte

Dans les couches jetables on trouve de la dioxine qui provient du blanchiment de la couche avec du chlore. La dioxine provoque le cancer, des troubles neurologiques, des dérèglements hormonaux, des infertilités. Il est préférable d’acheter des couches lavables plutôt que des couches jetables.

Emie Delépine, Noémie Fournier, 6/1

 

Élevage intensif des poules

Les poules d’élevage industriel sont enfermées toute leur vie dans une cage très petite de 2m sur 2. On compte 20 poules par mètre carré, lesquelles souffrent beaucoup de déformations des pattes ou de paralysies ; elles ne verront jamais le jour. Seul, un néon électrique sera allumé 16 heures par jour. A cause de cela, elles peuvent perdre leurs plumes ou leur bec.

 

Le règlement exige que toutes les poules soient inspectées au moins une fois par jour. Les poules mortes doivent être éliminées tous les jours.

 

Étiquetage des œufs :

– catégorie A : œufs frais destinés au consommateur.

– catégorie B : œufs qui ne sont plus frais et qui sont destinés à l’industrie alimentaire et non alimentaire.

 

Les œufs sont également marqués par un code :

0 : œufs bio

1 : poule élevée en plein air

2 : poule élevée au sol

3 : poule élevée en cage

FR : indique que les poules ont été élevées en France

 

Date de durabilité :

Elle est fixée au 28è jour suivant la ponte. Les œufs ne peuvent être vendus

au-delà du 21è jour après la ponte.

Latouche Mallaury & Duramé Marion, 6°1

 


No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Ecrire une réponse

*