Déc 17 2013

Le dernier combat

Publié par

 

Le combat allait se dérouler dans une vieille usine désaffectée. J’étais le capitaine de mon groupe, j’étais aussi l’éclaireur. Je m’aventurais dans une volée de marches, l’oreille aux aguets, les yeux balayant tout autour de moi. « Ennemi ! », cria un de mes camarades resté en arrière. C’est à cet instant que je vis un corps se détacher au loin. Je levais mon arme, le visai, mais au dernier moment je me rendis compte qu’il avait déjà été foudroyé. Seule restait sa forme imprimée sur le mur. Une éclaboussure de sang. J’en avais froid dans le dos. Et si cela m’arrivait ? Il me fallait se tenir prêts. Nos armes étaient en effet redoutables.

Je continuais ma marche prudente. Soudain, un ennemi passa dans mon champ de vision : j’appuyai sur la gâchette et le coup de feu partit. Je rechargeai rapidement : j’avais immobilisé sa forme. Eclaboussure verdâtre, vague forme monstrueuse, ressemblant à un hideux Alien. Je poussai un cri de joie.

Je repris mes esprits et m’approchai. La position était étrange : bras et jambes écartées : son dernier grand écart, pensai-je. Je lâchai un petit rire, me remis à marcher.

Le bâtiment avait l’air déserté. Je longeais le mur extérieur, lorsque j’entendis un bruit sourd juste derrière moi, pareil au bruit que fait la vaguelette lorsqu’elle meurt contre rocher. Mon camarade Roger s’était fait touché ! Il ne restait déjà plus de lui que la trace sombre sur le mur, auréolée de restes dégoulinants. Mon cœur s’accéléra, je sentis une goutte de sueur descendre de mon front jusqu’à ma bouche : l’on devait déjà être en train de me viser !

Je ne m’étais pas trompé : une force surhumaine me projeta contre le mur, j’eus à peine le temps de…

__________________

 

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Ecrire une réponse

*