Déc 17 2013

L’absence du berger

Publié par

Le mouton Timothée vivait dans un parc. Un jeune garçon, nommé Thomas, gardait ce mouton. Il l’avait reçu en cadeau de sa mère. Il avait pour mission de le garder près de lui durant toute la journée. Le soir, il le rentrait à la bergerie.

Il adorait jouer avec lui : il s’amusait à lui lancer un ballon, et le mouton le lui renvoyait. Il aimait se blottir contre lui, enfouir ses mains dans la laine douce et profonde.

Un jour, Thomas dut laisser son mouton seul : le jeune garçon avait oublié de prendre avec lui son goûter, il était parti le rechercher.

Timothée, resté seul, fit le tour de son parc. Il commençait à en avoir assez de rester enfermé. De colère, il rua contre la barrière, qui céda sous la charge et s’effondra. Il aventura une patte hors du parc, puis deux, puis trois, puis quatre : Timothée était sorti ! Cependant, il rasait les murs, de peur d’être repéré. Soudain, il tomba nez à nez avec une drôle de bête grise, aux crocs redoutables, à l’œil jaune. Un loup !

Timothée décampa, ruant dans tous les coins, et déclenchant un tel courant d’air que les feuilles s’envolèrent. Thimotée s’arrêta et osa un timide coup d’œil derrière lui : le loup n’avait pas bougé. Etrange. Il se rapprocha. Pas de mouvement. Il avança tout doucement son museau. Aucune réaction. Ouvrant alors sa mâchoire, il donna un formidable coup de dent sur le museau du loup. Aussitôt…

______________________________________

 

 

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Ecrire une réponse

*