Déc 17 2013

Histoire

Publié par

La famille William avait mis les voiles vers la Nouvelle Angleterre. Le duc avait fait ses classes dans l’armée, mais le poste qu’on lui offrait ne lui convenait pas : il se voyait mal terminer ses jours, affalé sur un bureau. Aux Amériques, il pourrait trouver une place autrement plus importante.

Le roulis incessant indisposa cependant sa femme au bout du deuxième jour. Elle ne quitta plus sa cabine. Le duc la laissa reprendre ses esprits. Quand il revint prendre de ses nouvelles, il la découvrit gisant dans une mare de sang. Son cœur battit à tout rompre : il se précipita sur le corps de la défunte, l’enjamba, et se dirigea droit vers le lit. Il tâtonna fébrilement et découvrit que la cassette qui contenait toute sa fortune avait disparu. Il hurla à son fils qui était entré dans la cabine d’aller prier le médecin de venir promptement, cabine 234.

Le Duc partit voir le capitaine du navire pour lui demander de diligenter une enquête à bord. Où diable était passée sa cassette ?

Le soir même, le capitaine convoqua tous ses hommes sur le pont. Apparut le vice-capitaine, un homme grand, à la barbe très noire. L’homme se positionna derrière le capitaine, il lui trancha la gorge puis il cria : « C’est bon, les gars ! » On entendit des cris, une horde d’hommes envahit le bateau. Le duc vit l’un des pirates passer sur le pont, tenant sa cassette sous le bras. Il se précipita vers l’homme, mais un coup terrible le jeta à terre. Il resta inconscient jusqu’à ce qu’il soit réveillé par des paroles qui le galvanisèrent : « J’ai retrouvé la cassette ! », s’exclama…

____________

 

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Ecrire une réponse

*