Fév 12 2013

Cyberjournal : premiers articles…

Publié par à 10 h 28 min dans Cyber Journal

Retrouvez les premiers articles de nos cyber-journalistes : les rencontres, les émissions, les livres qui les ont passionnés. Rejoins l’équipe de rédaction en envoyant tes articles à : webjournalpolitzer@yahoo.fr.

Les esclaves de Port au Prince en Haïti

Le mois dernier, j’ai regardé à la télévision une émission qui s’appelle sept à huit sur TF1.

Il y avait un reportage sur les esclaves de Port au Prince en Haïti .Ce reportage m’a particulièrement marqué et j’ai envie de vous en parler.

indexQui sont les restaveks ? Les restaveks sont des enfants esclaves haïtiens.

Comment devient-on esclave en Haïti? En Haïti, les enfants deviennent esclaves car leurs parents les donnent à des familles qui vivent en ville. Ce sont des enfants pauvres qui vivent à la campagne, ou alors ce sont des enfants abandonnés ou orphelins .On peut devenir un restaveks à l’âge de 4 ans .Les parents des restaveks ont donné leurs enfants au maitre pour qu’ils puissent aller à l’école mais celle-ci est payante en Haïti. Le maitre scolarise leur propre enfant mais pas leur esclave. On appelle les restaveks les petits mules car ils emmènent les enfants des maitres, sur leur dos, à l’école : ils n’ont pas de vie.

III. Comment sont-ils traités par leur maitre?

Ils sont traités comme des animaux: ils effectuent des tâches ménagères (passer le balai, la serpillière…) ,24h sur 24 ils transportent l’eau pour les bains des maitres. Quand ils ne sont pas pied nu, ils portent des chaussures trop grandes et abimées. Chaque jour, ils se font frappés sauf le jour de l’an et de noël. Ils n’ont pas le droit de parler, de jouer, d’aller à l’école… Ils travaillent sans arrêt. Ils mangent les restes des maitres.

Est-ce qu’une personne les aide? Jean Robert Cadet les aide: c’est un ancien restaveks. Un jour, il a quitté la maison de ses maitres et il a immigré aux États-Unis. Il est devenu professeur de lettres et il a créé une association pour améliorer la condition des restaveks . Il donne de l’argent aux maitres pour qu’ils envoient leur esclave à l’école et qu’ils achètent des vêtements correctes.

Ce reportage m’a touché car nous sommes des humains et pas des animaux. Quand j’ai vu 7 à 8, j’ai ressenti de la peine pour eux, on dirait qu’ils les considèrent comme des chiens.

Article de Morgan Raulin.

 

Visite d’un pompier :

pompier-vs-flammes1En décembre, tous les élèves de 5ème ont fait la connaissance d’un pompier qui nous a expliqué ce qu’était le métier de pompier.

En quoi consiste le métier de pompier ?

C’est un métier difficile car cela regroupe plusieurs métiers : infirmier, électricien, plombier, apiculteur (pour enlever les nids d’abeilles)…

Ils interviennent quand il y a risque de chutes de toitures, en cas d’accidents graves de la route, en cas de catastrophes naturelles…

Comment devenir pompier ?

Nous avons avons parlé des conditions pour être pompier : il faut avoir entre 16 ans et 55 ans. Il faut faire plus de 1,60 mètre et ne pas avoir de casier judiciaire. On peut être jeunes sapeurs-pompiers dès 14 ans.

Depuis quand les pompiers existent ?

En 800, le roi Charlemagne instaure dans les villes un service de veilleurs de nuit qui donne l’alerte en sonnant une cloche. Des baquets remplis d’eau sont placés devant chaque maison et le couvre feu est imposé pour limiter les risques.

Au XVIIè siècle, le lieutenant de police pouvait en cas d’incendies demander l’aide des ouvriers du bâtiment et des filles publiques (prostituées) : dès que sonne le tocsin (ou la cloche publique), ils doivent se rendre sur les lieux du sinistre pour participer à la chaîne sous la surveillance de la police. Les véritables pompiers de l’époque sont les moines, équipés de haches, d’échelles, de cordes et de seringues à eau.

Au XVIIIè siècle, les premiers « garde-pompes » sont créés par le roi.

 Article de Camille et Lauréline.

 

Commentaires fermés sur Cyberjournal : premiers articles…

Les commentaires sont maintenant fermés .