3. Des outils pour compenser, adapter

Compenser la dysgraphie (trouble de l’écriture)

DYSGRAPHIE ET COMPENSATION

Aider les élèves dysgraphiques

 

L’apprentissage de l’écriture prend du temps. La plupart des enfants parviendront à répondre aux exigences scolaires tant en termes qualitatif que quantitatif. Néanmoins pour certains, il restera une difficulté importante. Il conviendra alors de différencier difficulté d’écrire et dysgraphie.

La dysgraphie constitue alors un véritable handicap.  Elle est rarement isolée. Elle n’est souvent qu’un trouble associé à un trouble tel que la dyspraxie, la dyslexie, la dysphasie et le TDA/H (Trouble Déficitaire Attention avec ou sans Hyperactivité). Elle compromet la scolarité. En effet, durant leur scolarité les enfants écrivent beaucoup. Plus le niveau scolaire augmente et plus la quantité d’écrit augmente. Or, l’enfant dysgraphique n’arrive pas à se relire, les enseignants non plus. Ses cours sont incomplets, ses cahiers sont sales et mal tenus. Il ne dispose pas d’un véritable support pour pouvoir travailler, réviser, apprendre ses leçons. La priorité est alors de lui permettre de compenser sa dysgraphie.

 

Voici un livret sur la dysgraphie et sa compensation :

http://www.dysmoi.fr/wp-content/uploads/LIVRET-DYSGRAPHIE-ET-COMPENSATION.pdf

 

Les commentaires sont fermés.

Motorisé par: Wordpress