Exposition Tri & Recyclage en MDC

Le mercredi 6 décembre, notre classe de  5 ème /4 ème est allée voir une exposition sur le tri et le recyclage des papiers dans la salle des collégiens.

Deux élèves de la  6ème/ 5 ème ont présenté l’exposition. La classe était séparée en deux. Un groupe devait compléter un texte à trous en recherchant des indices et l’autre groupe travaillait sur une fiche et participait à un atelier ORIGAMI ( c’est l’art de plier le papier).

A la fin, nous avons regardé un film de l’émission « C’est pas sorcier » qui s’appelait : « Le papier, il n’a pas toujours la fibre écologique ».
Nous avons appris comment on fabriquait du papier et surtout qu’il fallait le trier pour qu’il soit recyclé.

Corina, Jules, Fabien, Killyan, Emeline & Perrine

La Maison des Collégiens : les réponses du F.S.E !

Just Canard : J’ai interrogé certains de mes camarades, comme vous l’avez peut-être lu sur CoinCoin* quant à l’avenir de la MDC. Qu’en pense le FSE ? (*Ndlr : voir l’article « La Maison des Collégiens : quoi de neuf ?!! » publié le 7 novembre 2017)

Mme Clydesdale : Il y a des idées intéressantes.

M.Gosse : Certaines vont déjà être en place dans le cadre de la rénovation de la MDC. Après, le dernier point, le ciné-club, a déjà été remis en place, normalement, par la vie scolaire. Je ne sais pas si tes camarades sont au courant mais Leslie a mis des affiches. Donc il faut se renseigner auprès de Leslie pour savoir comment et où ça se met en place. Ça ne se fera pas dans la maison des collégiens pour qu’elle puisse rester disponible en tant que maison de collégiens mais plutôt dans la salle de réunion.

Just Canard : Les propositions des élèves vous semblent donc réalisables ?

Mme Clydesdale : Oui, des jeux de société seront mis à disposition. Il n’y a pas de soucis du tout. La chose qui me semble compliquée, c’est le droit au téléphone car effectivement le téléphone est interdit dans le collège, on n’a pas le droit, donc là je pense que ça va coincer un petit peu. [Ndlr* : M. Weil-Wolff étudie actuellement la question.]

Just Canard : Quelles sont vos propositions pour la MDC ?

M.Gosse : Je vais me faire le porte-parole de l’ensemble du bureau. Nous pensons à un atelier créatif, en autonomie, avec des méthodes pour apprendre à dessiner. On compte y laisser déployée la table de ping-pong. Un coin jeux vidéo va peut-être être mis en place. Il y aura aussi un babyfoot. On est en train de rassembler du nouveau mobilier pour créer de petits espaces (un coin discussion, un coin lecture, un coin jeux … ). Cela pourra évoluer par la suite.

Just Canard : Vous pensez à quoi comme mobilier ?

M.Gosse : Là, on est sur de la récupération de mobilier (ex : armoires avec des couleurs qui rentrent dans les tons de la MDC, estrades…). Après, on est déjà dans un cadre sympathique, il suffit d’un peu d’investissement dans des sièges pour s’asseoir plus confortablement (poufs, coussins…) et voilà, c’est tout.

Just Canard : Allez-vous toucher aux fresques sur les murs ? Car elles sont belles et ça serait bête de les enlever.

M.Gosse : Absolument pas, effectivement, elles sont trop belles pour qu’on les retire.

Just Canard : Est-ce-que la gestion des travaux sera réservée aux membres du FSE ou ouverte aux élèves ?

Mme Clydesdale : Comme pour les fresques sur les murs de la cour, les élèves pourront bien sûr participer.

Just Canard : Est-ce-que les élèves pourraient faire également partie du FSE en tant que membres du bureau (un peu comme les élèves qui participent aux CA du collège) ?

M.Gosse : Ça serait super bien, ce qu’il faudrait faire normalement dans un cadre légal c’est que des élèves se portent candidats pour élire un double du bureau (président, secrétaire, trésorier). Ce serait intéressant car après le collège, au lycée, le foyer continue avec la Maison des Lycéens.

Just Canard : Quand comptez-vous ouvrir la maison des collégiens ?

Mme Clydesdale : Nous comptons l’ouvrir après les vacances de Noël car comme vous l’avez remarqué, il y a actuellement une exposition du SMEDAR dans la MDC.

Bien sûr, nous vous tiendrons au courant de la suite des événements !!!!

Just Canard

 

EN BREF : remise des diplômes

Mardi 21 novembre, en salle de réunion, s’est tenu la remise des diplômes obtenus aux différents examens de juin 2017 : Brevet des collèges, CFG (Certificat de Fin d’études Générales) et DMD Pro. Les attestations de PSC (Premiers Secours), obligatoire pour tous désormais, ont été également remises aux élèves à cette occasion.

Les résultats en chiffres:

BREVET :

  • 72,4% de réussite
  • 8 mentions Très Bien, 5 mentions Bien, 9 mentions Assez Bien

CFG :

  • 100% de réussite

DMD Pro :

  • 1 lauréat

L’équipe de rédaction

Après-midi transpi au collège Camus !

Le traditionnel cross du collège a eu lieu le vendredi juste avant les vacances de Toussaint. Comme toujours, les coureurs étaient sur leur trente et un : un vrai défilé de mode!

Monsieur Lansard nous a confié certaines de ses photos (merci!) que nous publions et commentons avec plaisir !

Les 6ème/5ème au départ…

…sous les yeux des supporters….

et des supportrices !

Oh, un schtroumpf!

Même les journalistes de CoinCoin courent!

 

 Mais personne n’a l’air de remarquer ce drôle de Grominet….bizarre…!

 

Déjà démotivées? Mais ça n’a même pas commencé!

3…2…1….Go!

A chacun son style…serait-ce déjà Pâques?

On sent toute la concentration des athlètes!

  

Les Bogoss !

 

Sprint final ?

Les 4ème/3ème au départ !

Cherchez Charlie…?

     

La victoire ou le style, il faut choisir !

 

 

Ah… C’est tellement agréable de regarder les autres courir!

Et les gagnant(e)s sont :

Et n’oubliez pas, comme disait Pierre de Coubertin : « l’essentiel, c’est de participer ». Alors, encore bravo à tous !

L’équipe de rédaction

La maison des collégiens : quoi de neuf ?!!!

A Camus nous avons une salle appelée Maison Des Collégiens. « Mais à quoi sert-elle??? » C’est une bonne question, n’est-ce pas?

Il y a une dizaine d’années, M. Cardon habillait les murs de célèbres personnages de bande-dessinée.

A cette époque, la Maison Des Collégiens servait de Ciné-club, on y trouvait des jeux de société et des clubs (peinture, décopatch …) animés par des assistants d’éducation.

Aujourd’hui, elle sert aux séances photos, à l’aide aux devoirs, au club Maquettes de M. Weil-Wolff et aussi d’entrepôt pour les manuels scolaires de fin juin à septembre.

un joli décor mais pas toujours mis en valeur…!

J’ai demandé à des collégiens ce qu’ils voudraient voir apparaître dans cette salle « Un lapin! » Et bien noooonnnnn !!!!!!!!!!!

Ce qu’ils voudraient :

-des jeux vidéo

-un coin BlaBla : avec droit au téléphone !!

-des cours de dessin

-des jeux de société

-une cafeteria

La suite au prochain épisode .…

Just Canard

Que mijote encore M. Cardon?

Coucou, c’est Angelo Mauger ! Pour mon tout premier article avec Lara et Noémie Mainnemarre, et la participation de Marie Terterian, nous allons vous parler d’un projet que M. Cardon va réaliser avec plaisir. Il va peindre le préau de notre collège, pour en savoir plus sur ce projet, nous lui avons posé quelques questions.

C’est tout d’abord Mme Lefebvre qui a eu cette idée. Monsieur Cardon et Monsieur Gosse l’ont suivie avec enthousiasme. En effet le préau était sale, moche et avait bien besoin d’une beauté. Les murs seront repeints différemment du mur d’entrée mais on y retrouvera un peu de Keith Haring.

Ce projet va être réalisé par le club d’Ulis et tous les élèves volontaires.

Le bâtiment de la segpa, le mur d’entrée, le couloir du deuxième étage ont déjà été repeints. Jusqu’où ira Monsieur Cardon ? Peindra-t-il un jour la façade du collège?

Pour le moment, il compte terminer le deuxième étage puis se lancer dans la rénovation du premier étage. Pour la façade, c’est possible, si ses cours lui en laissent le temps !

Monsieur Cardon nous a également révélé que ces travaux d’embellissement du collège pourraient retarder l’heure de sa fermeture.

                               

Mangez-vous bien à la cantine ?

Cela fait pas mal d’années que certains élèves mangent à la cantine et se plaignent de la nourriture et de l’ambiance. J’ai interviewé des demi-pensionnaires pour qu’ils me donnent leurs avis sur ce sujet. Les voici :

Premièrement, à la cantine, l’ambiance est fortement désagréable. Il y a beaucoup trop de bruit et des batailles de nourriture. Cela est insupportable pour les autres et même invivable pour certains.

Ex : « Il y a beaucoup trop de bruit, pas assez de places. La cantine est triste, on s’ennuie.  » (Victoria et Lucie), « Il y a des problèmes d’organisation. » (Colette), « Il y a des batailles de nourritures : les élèves se jettent des morceaux de pain. » (Erwin)

Deuxièmement, les demi-pensionnaires ne mangent pas à leur faim. Les premiers se servent un peu trop et ne laissent quasiment rien à ceux qui sont en bout de table. De plus, pour ce qui est des plats, certains se privent de manger car cela n’est pas bon. Les élèves aimeraient un service avec des plats au choix comme à Flunch où ils mangeraient à leur faim.

Ex : « Non, il n’y a pas assez de nourriture dans les assiettes, certaines personnes mangent plus que d’autres. » (Victoria et Lucie), « Il y a une injustices à propos des portions dans les assiettes et aussi une injustice pour les glaces. » (Colette), « Je suis tombée malade quand j’ai mangé à la cantine. » (Elsa)

Mais vous vous dites, pourquoi ne mangent-ils pas plutôt chez eux ? Souvent les demi-pensionnaires n’ont pas le choix.. Il serait donc judicieux de mener une petite enquête et de trouver une solution à ces problèmes.

B.V

Pose de panneaux dans le collège aux inter-étages

Vous l’aurez remarqué, des panneaux sont apparus entre le premier et le deuxième étage du collège. Y seront affichés les réalisations des élèves et/ou de classes sur des projets divers aussi bien artistiques, scientifiques que culturels.
Merci aux artisans de l’atelier pour ces réalisations et leur pose.

VIDE GRENIER 10-06-2017


La 19ème édition du traditionnel vide-grenier du collège se tiendra samedi 10 Juin 2017 dans la cour de l’établissement de 8h à 18h.
Au programme, vide-grenier, stands de jeux, animations, découverte de clubs, buvette et barbecue !
Venez nombreux.

Les inscriptions se font à l’accueil du collège ou par téléphone au 0235068560 (3 euros le mètre linéaire).

Concours de plaidoiries 2017

Qu’est-ce que c’est le concours de plaidoiries ?
Le concours de plaidoiries des lycéens s’est tenu le dimanche 12 mars au Casino de Dieppe.
Il a été organisé par la mairie et ce sont des élèves du lycée Ango qui y ont participé.
Cette année, il y avait une nouveauté : en plus du 1er jury composé de Sébastien Jumel, de Guillaume Mallaurie et des avocats du barreau de Dieppe, il y avait un 2ème jury : NOUS.

On était tous très stressé à l’idée d’être jury. Pour chacun de nous, c’était inhabituel et de plus c’était une responsabilité : il fallait choisir la meilleure plaidoirie ! On a pris beaucoup de plaisir à écouter et regarder. En plus, on était des VIP, on avait des sièges réservés, ouah !!

Les élèves du collège Camus ont récompensé la plaidoirie de Blanche Beugniez qui a été très appréciée
et les adultes ont récompensé celle de Gaspard Drode .

Notre Course Contre la Faim 2017

Vendredi 12 Mai : le matin les élèves de sixième et cinquième ont couru au stade Pierre Vain.
Madame Decharnia, professeure de français a organisé, avec l’association A.C.F : Action Contre la Faim, cette course pour récupérer de l’argent afin d ‘aider les enfants d’Éthiopie qui ont faim.
Nous avons trouvé des parrains qui ont promis un don pour chaque tour parcouru.

On portait les couleurs de l’Ethiopie : rouge, jaune , vert (tee-shirt, foulard, maquillage…)


Les 5ème3 ont lu nos textes et les leurs : poèmes sur la guerre et la faim en Éthiopie.

Les 6èmes ont commencé puis les 5èmes ont pris le départ.

Une fois notre course finie, on a rendu notre dossard et on nous a donné un ticket pour avoir un goûter.

Merci à tous nos supporters et nos généreux parrains !
Les 5°4

visite du cimetière américain de Colleville-sur-Mer

Le cimetière américain de Colleville-sur-Mer que nous avons visité avant d’aller au mémorial de Caen est très impressionnant. A vue d’œil, on aurait pu croire voir des millions de soldats morts lors du débarquement du 6 juin de la seconde guerre mondiale.
Avant d’être créé, il y avait eu un autre cimetière provisoire, dit de Saint-Laurent, établi à proximité dès le 8 Juin 1944. Le cimetière américain officiel ne fut inauguré qu’en en 1956, soit onze ans après la seconde guerre mondiale. La guide qui nous a raconté en détails l’histoire du cimetière nous a fait remarquer qu’il y a 4 femmes enterrées dans ce cimetière dont une civile. Sur le monument, au-dessus de la liste des noms de soldats disparus, classés par ordre alphabétique, est inscrit une citation :
« Sur ce monument sont gravés les noms des combattants Américains qui, ayant fait à leur patrie le don de leur vie, reposent en des lieux inconnus. Ici leur monument, la Terre entière est leur sépulcre. Compagnons d’armes dont la dernière demeure est connue de Dieu seul. »
Ce lieu est appelé  »Jardin des disparus ».
Dans le cimetière, il y a 9388 personnes dont 307 inconnus et dont les 4 femmes. Ces personnes moururent le jour du débarquement ou plusieurs semaines plus tard en Normandie. Il y a trois types de tombes :
1-celle avec les nom, prénom, dates de naissance et de mort plus le grade du soldat (en forme de croix)
2-celle avec une phrase pour les inconnus
3-celle en forme d’étoile de David pour les soldats juifs

Notre impression en visitant ce cimetière fut l’émerveillement parce qu’on ne pensait pas qu’il y aurait autant de tombes.

Photographies : CoinCoin + site: Village et Terre de France .

D.G

Prêts à prendre la pose?


Mardi 2 mai après-midi, tout le collège sera déguisé et prêt à défiler sous les feux de la rampe!
Le FSE renouvelle l’expérience de l’année dernière. Deux prix seront décernés :
-Le prix du meilleur défilé avec, à la clef, des places de bowling pour chacun des élèves de la classe gagnante.
-Le prix de la meilleure photo de classe qui rapportera à chaque élève un tirage gratuit en grand format.

Rendez-vous à 13h45 et que les meilleurs gagnent!

A la découverte des fonds anciens

Ah ! Les fonds anciens, un endroit rempli d’ouvrages anciens. Indispensable pour ceux qui veulent faire un arbre généalogique !

Mais, est-ce qu’il y a un fonds ancien à Neuville ?

Non, il n’y en a pas à Neuville mais à Dieppe oui, mais pas seulement, il y en a un à Rouen, un à Caen, un à Toulouse, bref dans toutes les grandes villes.

Que trouve-t-on dans les fonds anciens ?

Il y a des actes de naissances, de mariages, de décès qui datent de 1839, de 1950 … qui sont inscrits dans les registres civils de leurs époques. Mais pas que, il y a aussi des manuscrits, des vieux livres, les plans de la ville … et plein d’autres choses encore que je ne peux citer.

Certes, à Dieppe mais où ?

A la bibliothèque Jean Renoir à Dieppe et dans toutes les bibliothèques.

Pouvons-nous les emprunter chez nous ?

Malheureusement non. Vu qu’ils sont très anciens, ces ouvrages, il faut en prendre un grand soin. On doit mettre des gants pour les manipuler.

B.V

La musique savante s’invite au collège CAMUS

Mercredi dernier, les élèves du collège Camus à Neuville les Dieppe ont eu le privilège de faire la rencontre de jeunes musiciens polonais. Un orchestre symphonique complet de quarante-cinq élèves du conservatoire de Cracovie est venu jouer un ensemble de morceaux de musique savante, allant du Baroque au Romantisme lors d’un concert d’environ une heure trente. La salle Lingois était remplie d’un grand nombre d’élèves, des différents niveaux du collège, aux regards et à l’écoute attentive. Le silence le plus complet se fait entendre sur les premières notes d’un clavecin ou d’un alto, la peau frissonne quand le tempo s’accélère et s’accentue… La magie d’une richesse et d’une diversité culturelle opère et le temps est suspendu à l’écoute d’œuvres de Georg Philipp TELEMANN, Zigmunt NOSKOWSKI, Johannes BRAHMS ou Franz SCHUBERT. Dès les premières heures de cours, une entrée aux notes de la marche impériale de Star Wars avait retenti dans les couloirs du collège, comme pour annoncer avec intensité le choc de cette rencontre. Puis, les élèves de 6ème ont pu découvrir lors d’ateliers les différentes familles d’instruments et discuter avec ces jeunes élèves du Lycée « Frédéric Chopin » qui se destinent tous à une carrière de musicien professionnel. La qualité de cette formation est unanimement reconnue par des prix internationaux prestigieux comme le prix Herbert Von Karajan. Cette rencontre incroyable, qui se déroule pour la troisième année dans ce collège, est portée par l’association des Heures Musicales de la Vallée de la Bresle, en la personne de Jean-Pierre Menuge. Cette association, qui fête ses vingt ans, fait vivre de façon mémorable la musique dans toute sa richesse et sa diversité.

M.Gosse dit le touche à tout

Les plaidoiries

Le vendredi 27 janvier, nous sommes allés assister aux plaidoiries de Caen pour le grand final qui se passait dans le Mémorial, un endroit où tout ce qui est arrivé pendant le débarquement est raconté.
Malheureusement à peine arrivés, on nous a précipités dans tout le musée sans même nous laisser le temps de visiter.
Les plaidoiries ont mis du temps à débuter. On nous a présenté les membres du jury et les animateurs, (c’était d’anciens candidats).
Quand ces présentations furent terminées, on a enfin pu écouter les plaidoiries.
En tout, il y en avait sept soit en duo soit en solo qui parlaient toutes d’atteinte aux droits de l’homme. Plusieurs portaient sur les droits des femmes dans les pays en difficulté, je trouve qu’elles étaient très intéressantes et touchantes.
J’ai particulièrement apprécié la plaidoirie de Audrey Bonnel et Léa de Greef « Demi- femmes ».
Mais certaines lycéennes se sont amusées à donner des coups de pieds et tirer les cheveux, apparemment c’est très amusant et distrayant de faire mal aux autres.
Personnellement, je vais m’y mettre sur le champ!!!
Revenons à nos coin-coins ; quand le moment de remettre les prix est arrivé, nous avons eu bien des surprises !!!
Le grand gagnant a été Lancine Komara, du lycée Albert Camus de … Guinée !!!!! Sa plaidoirie « A jamais marquées dans la chair et l’esprit » dénonçait l’excision. Il a gagné un voyage d’une semaine à NEW YORK !!!!!!!
J’ai été surprise de voir monter sur scène le benjamin du concours, Corentin Luce, quinze ans à peine, qui a fait une plaidoirie sur la guerre en Syrie. Je n’avais pas aimé sa plaidoirie mais sur scène c’était le meilleur.
Danaé Gaggi