La permanence se refait une beauté!!!

Comme vous le savez ou pas encore la permanence va commencer des travaux mais cette fois-ci ce n’est pas M.Cardon qui mène ce projet c’est la Vie scolaire qui prend en charge la rénovation de votre pièce préférée.

Tout d’abord il suffira juste peindre la pièce en blanc et après les participants feront les motifs qu’ils voudront.La rénovation commence ce soir de 17h à 19h.

PS: Si vous voulez participer allez vous renseigner à la Vie scolaire !!

CaptainBall

Le Futsal trop de la Balle !!!!

Le Futsal est un sport collectif existant depuis 1980 mais il a été inventé plus tôt, en 1930, par l’Argentin Juan Carlos Gravier en Uruguay. Ce sport consiste, comme au football, à marquer dans le but adverse mais on y joue dans un gymnase sur un terrain de handball et on n’est que 5 au lieu de 11. Attention, les touches se font au pied. Chaque période est de 20 à 25 minutes et tous les joueurs peuvent être remplacés autant de fois qu’ils le souhaitent, ce qui les fatigue moins (il y 7 remplaçants).

C’est parti……………

Azzedine Aigoun à gauche,Mme Petit à coté de lui Boulay Ba à coté de Mme Petit et le dernier c’est Adrien Gasmi.

Je vous explique ce que c’est le Futsal car le jeudi 17 mai 2018, trois joueurs de l’équipe de France de Futsal sont venus au Collège Albert Camus. Moi, en tant que journaliste de COIN-COIN, j’en ai profité pour poser quelques questions aux joueurs et à Mme Petit, professeur de français en SEGPA, qui a fait elle-même du Futsal à ROUEN. C’est elle qui a été responsable de ce projet et qui en a eu l’idée.

1)Quelle équipe vient?

Ce sont 3 joueurs de l’équipe de France de Futsal.

2)Pourquoi vient-elle?

C’est un projet de classe et c’est parce que plusieurs élèves ne faisaient rien en cours, Mme Petit a pensé que cela les remotiverait.

Mme Petit en pleine action

3)Avec qui se fait ce projet?

Avec les 4ème-3ème SEGPA.

 4)Est-ce qu’il a été difficile de les convaincre de venir?

Cela a été assez facile de les convaincre car Mme Petit connaît les joueurs. Elle les a déjà rencontrés dans des compétitions ou dans des championnats en équipe de France.

5)Dans quelle équipe jouait-elle?

Elle a fait du Futsal à Rouen pendant qu’elle faisait ses études.

A la rencontre des joueurs !!!

photo des élèves et des joueurs professionnels

Azzedine Aigoun a 31 ans, il est célibataire et n’a pas d’enfants. Il habite dans le 14ème arrondissement à Paris et il joue au Futsal depuis 8 ans, il a commencé à 23 ans. Dans le milieu du Futsal, on l’appelle « le stratège » car il joue à l’arrière et il calcule tout. Ce qu’Azzedine préfère dans le futsal par rapport au football, c’est la technique : jeu réduit, touches plus nombreuses… Depuis le début de sa carrière, il collectionne 2 titres de championnat de France et 2 titres de champion de France.

J’ai aussi rencontré Adrien Gasmi qui a 31 ans, bientôt marié, il est avec son amoureuse depuis 3 ans et n’a pas d’enfants. Il habite dans la région parisienne et il a commencé le Futsal à 20 ans dans le club d’Aulnay. Adrien a consacré sa vie au Futsal car il a beaucoup voyagé. Au Futsal, ses coéquipiers le surnomme « la semelle » car il joue qu’avec la semelle, les passes, les dribbles, tout à la semelle ! C’est un joueur qui peut jouer à n’importe quel poste et comme Azzedine il préfère la technique (dribbles, jeu rapide). C’est un homme qui prend plaisir au futsal et a l’air de bien se débrouiller, car il a eu deux titres de coupe de France. A l’origine, il travaillait dans l’animation

Le troisième était Boulay Ba qui a 25 ans, plus jeune que les deux autres, il est célibataire et n’a pas d’enfants. Lui n’a pas de surnom. Il habite dans le 19ème à Paris. Il a commencé à jouer à 20 ans dans le club de son quartier. Ce qui l’a poussé à jouer au Futsal c’est le fait que le terrain est plus petit qu’au foot et qu’il y a donc plus de technique. Il est ailier, donc il essaye de faire la différence pour marquer. Malheureusement il n’a pas de titre car il a commencé le futsal récemment.

L’équipe de France collectionne 3 titres et elle est première dans le classement. Azzedine, Adrien et Boulay redoutent Toulon et Garges. Avant que ces trois professionnels repartent, ils ont joué au Futsal avec les 4ème/3ème SEGPA.

CaptainBall

L’échange en ALLEMAGNE

Nous allons accueillir 7 correspondants à Camus du mardi 29 mai au mercredi 6 juin. Avant qu’ils arrivent, on va vous faire un petit récap’ de notre voyage chez eux à Lennestadt.

Des élèves de Camus et Claude Monet sont allés voir leurs correspondants allemands du 14 Mars au 22 Mars. L’établissement s’appelle Gymnasium der Stadt Lennestadt (GymSL), il se situe à 1 heure de Köln (Cologne). Le Gymnasium est gigantesque et il accueille des élèves du CM2 jusqu’à la terminale.

 Voilà à quoi ressemble la journée au Gymnasium de ma correspondante :

 Le réveil allemand est à 6h du matin (alors qu’en France on se lève généralement à 7h !), car ma correspondante prenait le bus à 6h40 et a 1h de route tous les matins.

Les cours commencent à 7h40. Les élèves n’ont qu’une seule salle de classe, alors qu’en France on a une salle par professeur. Leurs cours durent 1h30 (45min par séance, mais souvent doublées). En ce qui me concerne, j’ai assisté au cours d’anglais qui était super. Nos correspondants avaient un anglais bien meilleur que nous !

 

Les pauses sont d’environ 25 à 30 min. Pendant les récréations les élèves peuvent aller chercher quelque chose à manger à la cafeteria. Ils n’ont pas besoin de manger à la cantine car ils finissent souvent à 13h. Nous avons eu le droit a des « brezel ».

         

 La nourriture :

En Allemagne, j’ai pu goûter leur petit-déjeuner qui est à base de : pain et de beurre mais aussi de jambon et de fromage (Brot, Butter, Käse, Schinken) !

Le midi par contre, c’était comme en France : lasagnes, sandwichs, pizzas, etc.

Le soir, on mangeait plus tôt qu’en France, vers 18h30.

 Pendant ce long échange magnifique, nous avons fait plusieurs sorties : à Winterberg pour voir l’une des plus grandes pistes de bobsleigh d’Allemagne.

    

 

, à Bonn, la ville où a été créée la fameuse entreprises Haribo, ou encore à Siegen ….

 La soirée d’adieu était magique mais triste car elle signifiait qu’on devait partir le lendemain.

 

Les Allemands avaient préparé une vidéo avec tous les bons moments passés là-bas (voir le lien ci-dessous)

 Bref, l’Allemagne c’était super, plein de très bons moments passés avec les correspondants et les collégiens de Monet et Camus…

                             …Et heureusement, ce n’est pas fini, puisque nos correspondants arrivent en France le 29 Mai !!

https://www.youtube.com/watch?v=cDkQzy_7yAM&feature=youtu.be

JustCanard

 

 

 

 

Le vide-grenier : 20 ans déjà !!!

Ce Samedi 26 mai aura lieu le 20ème vide grenier du collège !

Si vous voulez tenir un stand,  cela ne vous coûtera que 3 euros le mètre. Vous pouvez les réserver d’avance par téléphone (à l’accueil du collège) ou le jour même sur place

À votre disposition, il y aura :

– Un barbecue avec des saucisses et des frites !

– Des jeux : ping-pong , billard indien, molki et baby foot…

– Des gâteaux !

– Un mini-concert 😊

– Une pêche aux  canards !

 Le FSE a besoin de vous ! Apportez des gâteaux ou des crêpes qui seront vendus au profit du FSE pour financer les futurs sorties et voyages scolaires.

Venez nombreux !!!

STARSDUCK

 

 

 

 

EN BREF : HD GAMES, une vidéo à ne pas rater !

Le spot vidéo écrit, joué et réalisé par les 4ème 3 contre le harcèlement scolaire vient de paraître en ligne : ne le ratez pas !

Comment le voir? Allez sur le site du collège et cliquez sur le lien :

« A VOIR : une vidéo contre le harcèlement réalisée par les élèves de 4ème3
Et n’hésitez pas à donner votre avis aux 4ème3 en laissant un commentaire au bas de cet article !

« Déchaînement de violence à Camus » ???

Mardi 16 Janvier dernier, sur les bandeaux des Infos Dieppoises affichés dans Neuville, on pouvait lire : « Déchaînements de violence à Camus ». Nous avons été interpellés par ce titre et nous voulions en savoir plus.

Nous avons donc lu l’article et plusieurs choses nous ont paru exagérées voire même fausses. L’article parlait d’une bagarre entre deux collégiens qui avait eu lieu le vendredi devant le collège. On lisait notamment : « De violents coups au visage » ou « Les relations étaient tendues entre les deux collégiens en raison d’une histoire futile, une histoire de fille ».

Nous avons interrogé un des trois témoins présents lors de l’agression pour savoir ce qui s’était vraiment passé. Lalie a répondu à nos questions. Elle nous a dit qu’il ne s’agissait pas de violents coups mais qu’il n’y en avait eu qu’un seul. Elle nous a aussi expliqué qu’il y avait bien une histoire de fille mais que l’élément déclencheur avait été des insultes dirigées contre le père, décédé, de l’agresseur.

Les journalistes des Informations Dieppoises ont-ils vraiment vérifié leurs informations avant d’annoncer partout dans Dieppe qu’il y avait eu « déchaînement de violence à Camus » ? A vous de voir…

En tout cas, nous avons fait cette recherche pour défendre l’image du collège car il nous semble que l’on parle souvent de Camus en mal alors que c’est un collège comme un autre !

SportDuck & Canard Du Turfu   

Les journalistes de CoinCoin ne sont pas les seuls à avoir réagi à l’article des Informations Dieppoises. Voici une copie de la lettre adressée au journal par les enseignants du collège. Cette lettre a été publiée dans le journal mais sans la remarque finale concernant la résonance d’une Une…

« LETTRE AUX INFORMATIONS DIEPPOISES

       Madame la Rédactrice en chef,

Il n’est pas dans nos habitudes de réagir à un article de presse mais, pour être francs, nous avons été surpris par le bandeau de une des Informations dieppoises du mardi 16 janvier. En effet, il est écrit qu’un « déchainement de violence » a eu lieu devant un collège (en réalité, aux alentours du collège). Le lecteur comprend aussitôt qu’une rixe impliquant de nombreux élèves s’y est déroulée. Dans les pages intérieures, il découvre qu’une altercation opposant deux élèves a eu des conséquences physiques sérieuses (fracture de la mâchoire) sur l’un d’eux. Le fait est grave mais, reconnaissons-le, assez loin de ce que suggérait le titre de une.

Nous tenions à réagir car ce n’est pas la première fois que la une de votre journal est préjudiciable au collège Albert Camus. Il y a près d’un an et demi, les Informations dieppoises avaient titré sur la fermeture probable de cet établissement. Aujourd’hui, ce n’est toujours pas à l’ordre du jour mais cette une a marqué les esprits et il n’est pas une semaine où nous ne sommes interrogés, notamment par des parents d’élèves inquiets, sur la pérennité de notre collège. Répétons-le : il n’y a pas de fermeture du collège prévue.

Ainsi nous avons pu le constater : la une d’un journal a une résonance particulière qu’il faut savoir mesurer.

Veuillez agréer, Madame la Rédactrice en chef, l’expression de nos salutations distinguées.

Les professeurs du collège Albert Camus »

Arsene, quel est l’intérêt ?

Pour moi, c’est très pratique parce qu’on peut voir les devoirs à faire, savoir si les professeurs sont absents, découvrir nos notes ou encore rédiger des messages à nos amis ou même aux professeurs.

Mais comment se connecte-t-on ?
C’est très simple, vous allez sur internet et vous marquez : « Arsene collège Albert Camus Dieppe ».
Il y aura une page où il sera écrit : « collège Albert Camus Bienvenue au collège ». Vous cliquez deux fois dessus, vous arriverez sur une page où vous cliquerez alors sur: « se connecter » et vous choisirez entre : « élève » ou « parent » selon qui vous êtes. Il ne vous reste plus qu’à rentrer votre identifiant, c’est à dire : « prénom.nom » et votre mot de passe bien sûr (que vous avez créé en 6éme).

Si vous avez oublié votre mot de passe, vous pouvez allez voir M. Dupuis ou l’administration.

Bonne connexion !

Starsduck

Comment se connecter à Coin-Coin sans mot de passe Arsene ?

…C’est une question que l’on entend assez souvent, alors n’hésitez pas à faire circuler l’info !

C’est très simple, vous allez sur internet (Google ou autre moteur de recherches) et vous marquez « Arsene collège Albert Camus Dieppe ».
Il y aura une page où il sera écrit : « collège Albert Camus Bienvenue au collège ».
Vous cliquez deux fois dessus, vous arriverez sur une page et vous cliquerez sur : « coin-coin » et après sur : « lien vers coin-coin »

… et voilà, vous êtes sur Coin-Coin sans mot de passe !

Starsduck

Exposition Tri & Recyclage en MDC

Le mercredi 6 décembre, notre classe de  5 ème /4 ème est allée voir une exposition sur le tri et le recyclage des papiers dans la salle des collégiens.

Deux élèves de la  6ème/ 5 ème ont présenté l’exposition. La classe était séparée en deux. Un groupe devait compléter un texte à trous en recherchant des indices et l’autre groupe travaillait sur une fiche et participait à un atelier ORIGAMI ( c’est l’art de plier le papier).

A la fin, nous avons regardé un film de l’émission « C’est pas sorcier » qui s’appelait : « Le papier, il n’a pas toujours la fibre écologique ».
Nous avons appris comment on fabriquait du papier et surtout qu’il fallait le trier pour qu’il soit recyclé.

Corina, Jules, Fabien, Killyan, Emeline & Perrine

La Maison des Collégiens : les réponses du F.S.E !

Just Canard : J’ai interrogé certains de mes camarades, comme vous l’avez peut-être lu sur CoinCoin* quant à l’avenir de la MDC. Qu’en pense le FSE ? (*Ndlr : voir l’article « La Maison des Collégiens : quoi de neuf ?!! » publié le 7 novembre 2017)

Mme Clydesdale : Il y a des idées intéressantes.

M.Gosse : Certaines vont déjà être en place dans le cadre de la rénovation de la MDC. Après, le dernier point, le ciné-club, a déjà été remis en place, normalement, par la vie scolaire. Je ne sais pas si tes camarades sont au courant mais Leslie a mis des affiches. Donc il faut se renseigner auprès de Leslie pour savoir comment et où ça se met en place. Ça ne se fera pas dans la maison des collégiens pour qu’elle puisse rester disponible en tant que maison de collégiens mais plutôt dans la salle de réunion.

Just Canard : Les propositions des élèves vous semblent donc réalisables ?

Mme Clydesdale : Oui, des jeux de société seront mis à disposition. Il n’y a pas de soucis du tout. La chose qui me semble compliquée, c’est le droit au téléphone car effectivement le téléphone est interdit dans le collège, on n’a pas le droit, donc là je pense que ça va coincer un petit peu. [Ndlr* : M. Weil-Wolff étudie actuellement la question.]

Just Canard : Quelles sont vos propositions pour la MDC ?

M.Gosse : Je vais me faire le porte-parole de l’ensemble du bureau. Nous pensons à un atelier créatif, en autonomie, avec des méthodes pour apprendre à dessiner. On compte y laisser déployée la table de ping-pong. Un coin jeux vidéo va peut-être être mis en place. Il y aura aussi un babyfoot. On est en train de rassembler du nouveau mobilier pour créer de petits espaces (un coin discussion, un coin lecture, un coin jeux … ). Cela pourra évoluer par la suite.

Just Canard : Vous pensez à quoi comme mobilier ?

M.Gosse : Là, on est sur de la récupération de mobilier (ex : armoires avec des couleurs qui rentrent dans les tons de la MDC, estrades…). Après, on est déjà dans un cadre sympathique, il suffit d’un peu d’investissement dans des sièges pour s’asseoir plus confortablement (poufs, coussins…) et voilà, c’est tout.

Just Canard : Allez-vous toucher aux fresques sur les murs ? Car elles sont belles et ça serait bête de les enlever.

M.Gosse : Absolument pas, effectivement, elles sont trop belles pour qu’on les retire.

Just Canard : Est-ce-que la gestion des travaux sera réservée aux membres du FSE ou ouverte aux élèves ?

Mme Clydesdale : Comme pour les fresques sur les murs de la cour, les élèves pourront bien sûr participer.

Just Canard : Est-ce-que les élèves pourraient faire également partie du FSE en tant que membres du bureau (un peu comme les élèves qui participent aux CA du collège) ?

M.Gosse : Ça serait super bien, ce qu’il faudrait faire normalement dans un cadre légal c’est que des élèves se portent candidats pour élire un double du bureau (président, secrétaire, trésorier). Ce serait intéressant car après le collège, au lycée, le foyer continue avec la Maison des Lycéens.

Just Canard : Quand comptez-vous ouvrir la maison des collégiens ?

Mme Clydesdale : Nous comptons l’ouvrir après les vacances de Noël car comme vous l’avez remarqué, il y a actuellement une exposition du SMEDAR dans la MDC.

Bien sûr, nous vous tiendrons au courant de la suite des événements !!!!

Just Canard

 

EN BREF : remise des diplômes

Mardi 21 novembre, en salle de réunion, s’est tenu la remise des diplômes obtenus aux différents examens de juin 2017 : Brevet des collèges, CFG (Certificat de Fin d’études Générales) et DMD Pro. Les attestations de PSC (Premiers Secours), obligatoire pour tous désormais, ont été également remises aux élèves à cette occasion.

Les résultats en chiffres:

BREVET :

  • 72,4% de réussite
  • 8 mentions Très Bien, 5 mentions Bien, 9 mentions Assez Bien

CFG :

  • 100% de réussite

DMD Pro :

  • 1 lauréat

L’équipe de rédaction

Après-midi transpi au collège Camus !

Le traditionnel cross du collège a eu lieu le vendredi juste avant les vacances de Toussaint. Comme toujours, les coureurs étaient sur leur trente et un : un vrai défilé de mode!

Monsieur Lansard nous a confié certaines de ses photos (merci!) que nous publions et commentons avec plaisir !

Les 6ème/5ème au départ…

…sous les yeux des supporters….

et des supportrices !

Oh, un schtroumpf!

Même les journalistes de CoinCoin courent!

 

 Mais personne n’a l’air de remarquer ce drôle de Grominet….bizarre…!

 

Déjà démotivées? Mais ça n’a même pas commencé!

3…2…1….Go!

A chacun son style…serait-ce déjà Pâques?

On sent toute la concentration des athlètes!

  

Les Bogoss !

 

Sprint final ?

Les 4ème/3ème au départ !

Cherchez Charlie…?

     

La victoire ou le style, il faut choisir !

 

 

Ah… C’est tellement agréable de regarder les autres courir!

Et les gagnant(e)s sont :

Et n’oubliez pas, comme disait Pierre de Coubertin : « l’essentiel, c’est de participer ». Alors, encore bravo à tous !

L’équipe de rédaction

La maison des collégiens : quoi de neuf ?!!!

A Camus nous avons une salle appelée Maison Des Collégiens. « Mais à quoi sert-elle??? » C’est une bonne question, n’est-ce pas?

Il y a une dizaine d’années, M. Cardon habillait les murs de célèbres personnages de bande-dessinée.

A cette époque, la Maison Des Collégiens servait de Ciné-club, on y trouvait des jeux de société et des clubs (peinture, décopatch …) animés par des assistants d’éducation.

Aujourd’hui, elle sert aux séances photos, à l’aide aux devoirs, au club Maquettes de M. Weil-Wolff et aussi d’entrepôt pour les manuels scolaires de fin juin à septembre.

un joli décor mais pas toujours mis en valeur…!

J’ai demandé à des collégiens ce qu’ils voudraient voir apparaître dans cette salle « Un lapin! » Et bien noooonnnnn !!!!!!!!!!!

Ce qu’ils voudraient :

-des jeux vidéo

-un coin BlaBla : avec droit au téléphone !!

-des cours de dessin

-des jeux de société

-une cafeteria

La suite au prochain épisode .…

Just Canard

Que mijote encore M. Cardon?

Coucou, c’est Angelo Mauger ! Pour mon tout premier article avec Lara et Noémie Mainnemarre, et la participation de Marie Terterian, nous allons vous parler d’un projet que M. Cardon va réaliser avec plaisir. Il va peindre le préau de notre collège, pour en savoir plus sur ce projet, nous lui avons posé quelques questions.

C’est tout d’abord Mme Lefebvre qui a eu cette idée. Monsieur Cardon et Monsieur Gosse l’ont suivie avec enthousiasme. En effet le préau était sale, moche et avait bien besoin d’une beauté. Les murs seront repeints différemment du mur d’entrée mais on y retrouvera un peu de Keith Haring.

Ce projet va être réalisé par le club d’Ulis et tous les élèves volontaires.

Le bâtiment de la segpa, le mur d’entrée, le couloir du deuxième étage ont déjà été repeints. Jusqu’où ira Monsieur Cardon ? Peindra-t-il un jour la façade du collège?

Pour le moment, il compte terminer le deuxième étage puis se lancer dans la rénovation du premier étage. Pour la façade, c’est possible, si ses cours lui en laissent le temps !

Monsieur Cardon nous a également révélé que ces travaux d’embellissement du collège pourraient retarder l’heure de sa fermeture.

                               

Mangez-vous bien à la cantine ?

Cela fait pas mal d’années que certains élèves mangent à la cantine et se plaignent de la nourriture et de l’ambiance. J’ai interviewé des demi-pensionnaires pour qu’ils me donnent leurs avis sur ce sujet. Les voici :

Premièrement, à la cantine, l’ambiance est fortement désagréable. Il y a beaucoup trop de bruit et des batailles de nourriture. Cela est insupportable pour les autres et même invivable pour certains.

Ex : « Il y a beaucoup trop de bruit, pas assez de places. La cantine est triste, on s’ennuie.  » (Victoria et Lucie), « Il y a des problèmes d’organisation. » (Colette), « Il y a des batailles de nourritures : les élèves se jettent des morceaux de pain. » (Erwin)

Deuxièmement, les demi-pensionnaires ne mangent pas à leur faim. Les premiers se servent un peu trop et ne laissent quasiment rien à ceux qui sont en bout de table. De plus, pour ce qui est des plats, certains se privent de manger car cela n’est pas bon. Les élèves aimeraient un service avec des plats au choix comme à Flunch où ils mangeraient à leur faim.

Ex : « Non, il n’y a pas assez de nourriture dans les assiettes, certaines personnes mangent plus que d’autres. » (Victoria et Lucie), « Il y a une injustices à propos des portions dans les assiettes et aussi une injustice pour les glaces. » (Colette), « Je suis tombée malade quand j’ai mangé à la cantine. » (Elsa)

Mais vous vous dites, pourquoi ne mangent-ils pas plutôt chez eux ? Souvent les demi-pensionnaires n’ont pas le choix.. Il serait donc judicieux de mener une petite enquête et de trouver une solution à ces problèmes.

B.V

Pose de panneaux dans le collège aux inter-étages

Vous l’aurez remarqué, des panneaux sont apparus entre le premier et le deuxième étage du collège. Y seront affichés les réalisations des élèves et/ou de classes sur des projets divers aussi bien artistiques, scientifiques que culturels.
Merci aux artisans de l’atelier pour ces réalisations et leur pose.