« Déchaînement de violence à Camus » ???

Mardi 16 Janvier dernier, sur les bandeaux des Infos Dieppoises affichés dans Neuville, on pouvait lire : « Déchaînements de violence à Camus ». Nous avons été interpellés par ce titre et nous voulions en savoir plus.

Nous avons donc lu l’article et plusieurs choses nous ont paru exagérées voire même fausses. L’article parlait d’une bagarre entre deux collégiens qui avait eu lieu le vendredi devant le collège. On lisait notamment : « De violents coups au visage » ou « Les relations étaient tendues entre les deux collégiens en raison d’une histoire futile, une histoire de fille ».

Nous avons interrogé un des trois témoins présents lors de l’agression pour savoir ce qui s’était vraiment passé. Lalie a répondu à nos questions. Elle nous a dit qu’il ne s’agissait pas de violents coups mais qu’il n’y en avait eu qu’un seul. Elle nous a aussi expliqué qu’il y avait bien une histoire de fille mais que l’élément déclencheur avait été des insultes dirigées contre le père, décédé, de l’agresseur.

Les journalistes des Informations Dieppoises ont-ils vraiment vérifié leurs informations avant d’annoncer partout dans Dieppe qu’il y avait eu « déchaînement de violence à Camus » ? A vous de voir…

En tout cas, nous avons fait cette recherche pour défendre l’image du collège car il nous semble que l’on parle souvent de Camus en mal alors que c’est un collège comme un autre !

SportDuck & Canard Du Turfu   

Les journalistes de CoinCoin ne sont pas les seuls à avoir réagi à l’article des Informations Dieppoises. Voici une copie de la lettre adressée au journal par les enseignants du collège. Cette lettre a été publiée dans le journal mais sans la remarque finale concernant la résonance d’une Une…

« LETTRE AUX INFORMATIONS DIEPPOISES

       Madame la Rédactrice en chef,

Il n’est pas dans nos habitudes de réagir à un article de presse mais, pour être francs, nous avons été surpris par le bandeau de une des Informations dieppoises du mardi 16 janvier. En effet, il est écrit qu’un « déchainement de violence » a eu lieu devant un collège (en réalité, aux alentours du collège). Le lecteur comprend aussitôt qu’une rixe impliquant de nombreux élèves s’y est déroulée. Dans les pages intérieures, il découvre qu’une altercation opposant deux élèves a eu des conséquences physiques sérieuses (fracture de la mâchoire) sur l’un d’eux. Le fait est grave mais, reconnaissons-le, assez loin de ce que suggérait le titre de une.

Nous tenions à réagir car ce n’est pas la première fois que la une de votre journal est préjudiciable au collège Albert Camus. Il y a près d’un an et demi, les Informations dieppoises avaient titré sur la fermeture probable de cet établissement. Aujourd’hui, ce n’est toujours pas à l’ordre du jour mais cette une a marqué les esprits et il n’est pas une semaine où nous ne sommes interrogés, notamment par des parents d’élèves inquiets, sur la pérennité de notre collège. Répétons-le : il n’y a pas de fermeture du collège prévue.

Ainsi nous avons pu le constater : la une d’un journal a une résonance particulière qu’il faut savoir mesurer.

Veuillez agréer, Madame la Rédactrice en chef, l’expression de nos salutations distinguées.

Les professeurs du collège Albert Camus »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*